Xam Sa Diné

Les vertus incomparables de la méditation par Cheikh Ahmadou Bamba

« La méditation est comptée parmi les plus précieuses pratiques partout où elle est bien pratiquée. L’intimité avec Allah s’acquiert par la mention constante du nom de Dieu, quant à la gnose, elle se réalise par la méditation. On a rapporté la prééminence d’une heure de méditation sur l’adoration d’un an. Sache que la méditation tient lieu de miroir pour celui qui croit au Clément, le Très-Haut, où qu’il soit.

La méditation d’un humain lui montre ses bonnes actions qui l’encouragent, de même qu’elle lui montre ses défauts (qu’il doit réprimer). Elle constitue le qualificatif de toute personne qui espère obtenir la suprématie aux yeux d’Allah, le Très-Haut, Seigneur suprême. Son fruit, pour le tenant de la gnose, est l’arrivée de ce dernier à l’enceinte scellée du Seigneur. La méditation des ascètes sur la fin de ce monde et son infidélité (inconstance) à ces aspirants, soutient le courage et assoit la rectitude. La méditation des adorateurs sur la belle récompense qui les attend et les avantages qu’Allah procure, accroît leur désir des bonnes actions en plus de renforcer leur ardeur. La méditation du savant ésotérique sur les biens et les délices que le Maître du ciel renforce son amour pour Allah (qu’Il soit exalté!) qui est le Maître de toutes les créations!

 Ibn Abi Jamra, le héros de la piété (qu’Allah l’agrée tout le temps), a affirmé que la méditation constante est la meilleure occupation pour un croyant. Car notre compréhension parfaite ne peut s’acquérir qu’après une profonde réflexion par un esprit lucide. De même que la conviction inébranlable ne se réalise que sur la base de la réflexion profonde, la certitude qui naît d’une méditation ne ressemble point à la croyance qui se fait d’emblée et tout d’un coup : la première étant la plus solide.

On rapporte que la méditation d’un moment est plus utile que l’adoration de tout le temps, sous toute autre forme, sans contredit. La foi de la personne qui se livre à la méditation gagne en force et en stabilité, comme on l’a rapporté de bonne source. C’est après cette méditation que la vérité lui apparaît clairement et, convaincu, il acquiert la pureté et la stabilité dans la foi. L’intensité de ta foi augmente en fonction de la profondeur de tes pensées. Continue tes découvertes et acquisitions dans le miroir de la méditation, dans l’esseulement, tout le temps. La vérité t’apparaîtra ainsi, car c’est par la méditation qu’Abraham l’ami d’Allah, avait acquis sa conviction.

C’est par la méditation que l’homme peut acquérir, en une heure, une force de conviction qu’il n’aurait pu réaliser dans toute sa vie en adorant tout le temps sans méditation.

(…) Les meilleurs sujets de méditation pour un humain, sont les cieux et la terre, selon l’enseignement reçu, puis vient sa réflexion sur les bienfaits d’Allah, laquelle est très utile car ce fait augmente l’amour pour son Bienfaiteur. Réfléchir sur la récompense des croyants, demain, renforce le désir des musulmans portant sur la dévotion et sur les efforts ; cela constitue le meilleur profit des serviteurs. Réfléchir sur le châtiment des impies dans la demeure des tourments, incite l’homme à se repentir et à réexaminer sa conscience ici-bas, de même il renforce sa crainte et l’empêche de commettre des péchés et voilà un grand avantage. Réfléchir sur la bonté qui a voilé nos péchés aux yeux du monde, nous incite à avoir plus de honte de lui, tout le temps de même qu’il augmente notre espoir et notre désir de bien faire sans encourir de danger. Il faut beaucoup réfléchir sur les créatures après être instruit, mais non sur le Créateur lui-même. Ne pense pas à ton dénuement car cela te donnerait trop de soucis et de tristesse, ni à une injustice dont tu es victime de la part d’un autre, cela crée entre vous deux, une forte haine et de la colère contre lui. Ne te fonde pas trop sur une longévité incertaine, cela t’incite à la thésaurisation qui est nuisible, ainsi tu laisserais écouler ta vie sans profit, remettant sans cesse les bonnes actions au lendemain.

Le meilleur « jihâd » (guerre sainte) consiste à empêcher l’esprit de s’occuper de ce qui ne lui incombe pas ; c’est la chose la plus difficile, et celui qui ne la pratique pas en dehors de la prière ne pourra la pratiquer, dans celle-ci. Réfléchis donc constamment, ô mon ami, sur la terre, sur le ciel, les astres, le soleil, la lune, les arbres, l’eau, le feu, les pierres et autres tels que la nuit et le jour, tu acquerras ainsi la certitude du cœur et aussi des lumières »

Extrait,  Chapitre sur la pratique de la méditation (FIKR), Massalikoul Jinan

Khadimrassoul.net

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *