The best bookmaker bet365

Menu

Discours Magal 2013 : Le Départ pour l’exil de Cheikh Al Khadim et la problématique de la Paix(Serigne Khadim Gaydel Lô)

 Au Nom de Dieu, le Miséricordieux.

Louange à Dieu, Seigneur des mondes. Que paix et bénédictions soient sur le Prophète Muhammad (sws), sa  famille  ses compagnons et partisans.

Chers Talibés,

Le Départ pour l’exil de Cheikh Al Khadim et la problématique de la Paix.

Nous voici une fois de plus  réunis pour célébrer ce jour de grâces. A l’entame remercions le Seigneur qui nous a permis  de le vivre car pour ceux qui savent ; il est des actes de dévotion dont  la valeur est incommensurable.

Je voudrai féliciter tous les disciples qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de ce magal. Par votre dur labeur et vos sacrifices de ce jour vous  démontrez encore une fois  que Serigne Touba est votre patrimoine et  que vous êtes sa fière jeunesse ! Vos efforts seront récompensés à juste titre. Mais il ne peut en être autrement car Serigne Touba est celui qui a accepté de porter ce lourd fardeau pour que nous puissions avoir la paix de célébrer aujourd’hui.

En effet que serait-il advenu de nous ; du Sénégal des valeurs ; de l’Islam de L’Afrique  si en ce jour de Safar ; l’homme aux habits blancs n’avait pas été volontaire pour hisser haut l’étendard de l’Islam face au projet colonial ? Ainsi ce jour est celui de notre indépendance à tout jamais acquis ; celui de fière place dans l’islam sans pour autant oublier  la dignité de l’Afrique retrouvée ou la restauration de la dignité de l’homme noir.

Au-delà des bernels et de la chaleur de l’accueil ; le magal est aussi un moment où l’on doit revoir notre feuille de route personnelle en tant que talibé. Il est le moment pour tout un chacun de revoir si nous sommes en phase avec la Mouridiyya telle que pensée et enseignée par Serigne Touba. Tant il est vrai que la réflexion et par-delà la  méditation est l’une des actions de dévotion les plus salutaires comme en dénote le Massalik Al Jinan. Cette religion est pour ceux qui pensent !  Voila du reste pourquoi je vous invite à réfléchir sur le thème du départ à l’exil et la problématique de la paix.

 

 

Chers talibés.

Il est fort symbolique que le Magal célèbre le début des épreuves et tests soumis à la Foi de l’esclave exalte de Dieu. En d’autres termes Le Magal ne célèbre pas le retour victorieux de Cheikhoul Khadim mais le jour de départ d’une odyssée d’où personne n’est revenu vivante. Pour notre Guide le prélude des épreuves est plus que significatif. Par cela il  attire notre attention sur le phénomène des épreuves qui restent une constance dans la religion et par-delà l’attitude à adopter face à cet état des faits. En effet un trait dans l’Islam est la somme d’épreuves douloureuses qui s’acharnent sur les musulmans parfois pour vivifier leur foi, tester leur patience et leur confiance en Dieu. Allah en dispose lorsqu’ ‘Il dit aux vers 155 et 156 de la sourate Al bakhara : «  walanab-louwannakum bichayin mina alkhawfi waaljooAAi wanaqsin mina  alamwali waalanfusi waalththamarati wabashchiri alsaabirina .(2 : 155) allazina itha asabathum musibatun qalo inna lillahi wainna ilayhi raji oona (2 :156 ) ( Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, (2 :155) qui disent, quand un malheur les atteint : "Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons".(2 :156) . De même dans  la  sourate Imran Dieu dit : «  latub lawouna fi amwalikum  waanfusikum walatasma ouna mina allzina ootou al kitaba min qablikoum wamina allzina achrakou azan kaziran  wa in tasbirou watattakhou fa ina zalika min aaazmi alomoori . » Certes vous serez éprouvés dans vos biens et vos personnes ; et certes vous entendrez de la part de ceux à qui le Livre a été donné avant vous, et de la part des Associateurs, beaucoup de propos désagréables. Mais si vous êtes endurants et pieux... voilà bien la meilleure résolution à prendre.(Al Imran 3 :186 ) .De même dans  Al ankabbot sourate 2& 3  Il  dispose : Ahassiba alnaasou an yout-rakoo an yakholo amanna wahum la yaftanounaa (2) Walakhad fatanna allzina min khablihim falayaa aalamana allahou allazina sadakhoo walaya aalamanna al kazibina (3). Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : "Nous croyons!" sans les éprouver? 2. Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui ne disent pas la vérité. -3   al An kaboot 29:2-3 . Toujours dans al Furqan verset 20 Il dit « wama arsalna khablaka mina almursalina illa innahum layakouluna altta aaama wayamchouna fi alaswaki waja aalna baa aadakoum libaadin finatan atas birouna wakana rabouka basiran. » Et Nous n'avons envoyé avant toi que des messagers qui mangeaient de la nourriture et circulaient dans les marchés. Et Nous avons fait de certains d'entre vous une épreuve pour les autres - endurerez-vous avec patience ? - Et ton Seigneur demeure Clairvoyant. Al furquan 25 ;20

 

Et de la patience ; notre Maitre en avait !

Au delà, ces épreuves ne réussirent jamais a ébranler son aspiration de paix. La paix constituait à tout moment son leitmotiv et sa recherche déterminait toutes ses actions. 

Le fait qu’il quitta Tôt ses terres de Touba et Darou Salam  pour Mbacké Barri doit nous faire réfléchir sur sa volonté a ne pas exposer les populations à une quelconque violence. Il  préféra aller à la rencontre de l’escadron de la mort sans escorte pour encore ne pas les exposer et une telle initiative doit faire réfléchir plus d’un se battant pour une cause dans le Sénégal et le monde   !

L’initiative de paix et de non- violence fut un idéal démontré tous les jours. Ainsi à Alboury Ndiaye qui lui proposait la guerre sainte pour venir à  bout des toubabs, il répondit: " Je ne suis pas venu sur terre pour verser le sang de mes semblables. Je suis le serviteur du Prophète, le vivificateur de son enseignement et le libérateur des hommes. J’extirperai la haine des cœurs et j’affranchirai mon peuple des chaînes de l’esclavage, des tentations de Satan et des futilités de ce bas monde.

Aussi au plus profond de la crise de 1903, il allait reiterer cette position de paix à   Oumar Niang.  En effet ce demier qui fut  envoyè   par les francais pour l’ espionner , fouilla  le village sans succes pour decouvrir cette  fameuse cache d’armes .Le Cheikh bien au courant de ses activitès  d’espionnage , le laissa aisé dans sa cour . Et lorsqu’il vint se prèsenter à lui en derniere  instance il lui affirma clairement ses intentions : . « J’ai fais allègeance à Dieu Le Tout Puissant . Meme si le “Madihou” descendait aujourd’hui sur la terre et entamait sa croisade revelèe contre “Massihou Dadial” et qu’il me demande de l’aider, je ne pourrais rien faire pour lui.  Je ne tuerai plus un scorpion ,  ni un serpent,  ni quoi que ce soit qui ait une ame .  La route que j’ai prise m’interdit formellement de tirer ou de faire tirer des coups de fusil sur des creatures de Dieu”.

C’est cette même volonté de paix qui fit qu’à bord du navire, au moment de faire ses ablutions pour la prière de Zuhr  et qu’une intruse  se présente devant lui avec la ferme intention de l'en empêcher ; il se fit porter  à la surface de l'eau où il accomplit  dans la paix et la tranquillité sa prière.

C’est cette même volonté de paix qui fit lorsqu’il traversa Louga et que les habitants armes décidèrent de se battre pour lui qu’il leur apposa un « non » catégorique car comme il le composa dans le poème Assiru Mahal Abraari, “Mon aide, ma résistance et mon rempart devant les ennemis proviennent du Très- large qui donne à tout moment. C’est la vrai aide qui provient de Dieu” (Vers 5)

C’est cette même volonté de paix qui fit que lorsque les gardes pénitenciers décidèrent de souiller son lieu de prières et le détruire et que Yala Seye se mit en défenseur qu’il ne pipa mot se contentant de prier Dieu de lui donner une mosquée a demeure. C’est d’ailleurs comme il le pria qu’il fut accordé avec la mosquée de Diourbel ; comme il le témoigna a Yala Seye plus tard lorsqu’il le trouva là-bas. Et ceci du reste montre la valeur de la prière. Et qu’on  me dise pas ce n’est pas possible En choisissant la démarche pacifique, le cheikh remet en selle le fait que la confiance en Dieu est le substratum. Il a fallu de 50 basmallah pour adoucir les spahis ou encore en 1903 d’un seul Khassida pour adoucir les spahis encore. Du reste l’abandon à Dieu est un mot qui revient souvent comme thème central dans ses écrits. Dans Walaxad Karamna Banni Adama il confirme : “Je me confie à Toi Le Pitoyable, le Généreux, le Non Envieux. Je dirige mes espoirs et désirs en Toi en espérant recevoir de Toi une aide constante” (V. 2

Ce qui est le plus déroutant dans la démarche de paix c’est que comme le note l’administrateur colonial lesselves ; le Cheikh avait les moyens de se faire justice. Qui plus est la soumission des hommes à sa cause n’a d’égal dans l’histoire des armées combattantes   cependant il adopta la démarche pacifique et telle doit être notre attitude de tous les jours

A partir de ce jour le Cheikh fut  déporté et à chaque fois que revenait la date de son départ d’exil, on l'éloignait davantage de son lieu d'internement vers une autre zone, les redoutables épreuves qu'il endurait, quelques odieuses qu'elles fussent, quand revenait ce jour, on lui infligeait d'autre oppressions qui faisaient oublier celles  passées.

Cependant il fut stoïque pour obtenir une victoire ! De fait c’est  parce que Cheikhoul Khadim fut toujours empreinte par les ideaux de paix qu’il eut une victoire totale sur les agresseurs  montrant ainsi au monde que  dans n’importe quel combat ; la non-violence demeure la meilleure des stratégies. Je l’ai dit dans ma réflexion sur la disparition de Mandela en Italie …C’est comme  si le combattant de l’Apartheid avait fait sien les ideaux d’humanisme et de paix de Serigne Touba et c’est ce qui peut expliquer  son éclat. Pour preuve il n’eut guère de succès lorsqu’il opta au début de sa lutte l’opposition armée.  Cependant lorsqu’il décida de s’armer de non-violence et de patience, l’aura de son succès fut presque  totale. Il est vrai nonobstant que les artisans et  partisans, peu importe les efforts qu'ils fournissent ne peuvent pas glorifier la paix de la manière  L’Islam en fait. L’Islam glorifie la paix, dans la législation, de la pratique et  la doctrine. Dieu  l’élève  au plus haut degré de sainteté et de glorification en l’associant à l’Un  de Ses noms. Ceci  ,ce verset en temoigne  Houwa  allahou alkhariqu bariou almusawwirou lahou alasmao alhousna yasabirou lahou ma fii alsamawati waal ardi wahuwa alaazizou alhakeemou 23. C'est Lui, Allah. Nulle divinité que Lui; Le Souverain, le Pur, L'Apaisant, Le Rassurant, le Prédominant, Le Tout Puissant, Le Contraignant, L'Orgueilleux. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils Lui associent Coran , 59:23.

L’attitude du mouride doit être celle de la paix ne serait –ce parce que le Paradis auquel tout un chacun aspire est une maison de paix comme en atteste le verset 25 de la sourate 10 «  wa alahou yaddaoo ila dariail salami wayahdee maa yachao ila siratin mustaqim . » Allah appelle à la demeure de la paix ET guide qui Il veut vers un droit chemin. (10:25)

Cette culture des valeurs de la paix à laquelle je vous exhorte doit être partout ; dans les foyers ; les bureaux, les rencontres… En effet Islam attent de tout  musulman ou musulmane d'être pacifique, indulgent, patient et bienveillant. Elle exhorte les musulmans à être bon pour les autres sans attendre une faveur plutôt en cherchant la récompense d’Allah. Le musulman est celui qui aime pour les autres ce qu’il souhaite pour soi .Au-delà le mouride est celui se propose de répandre l’idéal de paix dans le monde car son identité est celle de la culture de la paix. Et Pour dire vrai ;  ces ideaux de paix le monde en a besoin ; De la Syrie  ou la violence ne règlera rien jusqu’au bout, au Soudan ou des frères  qui ont combattu ensemble se retrouvent aujourd’hui ennemis du fait de l’ethnicité. Du Mali ou le feu est loin d’être éteint au  Congo ou l’on s’entredéchire ;  le monde a besoin de cette sérénité  dont les valeurs sont incarnes dans l’Islam vraie qu’enseigne Cheikhoul Khadim. Si  nous demandons combien les budgets annuels pour la course aux armements dans le monde sont dans des pays comme les Etats Unis ; les deux Corées ou L’inde et le Pakistan, la réponse immédiate sera des  milliards de dollars et des centaines de milliers de personnes dédiées à cette mission. Si nous nous demandons combien d'argent et combien de personnes et des moyens ont été prévus pour établir la paix, la réponse évidente. Ainsi donc la différence entre la préparation pour la guerre et la préparation pour la paix est énorme. Pourtant la paix est une condition sine qua none pour un développement durable.

C’est pourquoi ce jour de Magal qui ne célèbre pas  un soulèvement arme mais plutôt la décision d’un Saint de porter sur lui les souffrances de son peuple  en porte l’empreinte. Dès lors en faire un jour férié me parait  peu d’auréoles. Il s’agit plus d’en faire un jour reconnu comme celui porteur de paix et un patrimoine universel de L’humanité  

Louange à Dieu, Seigneur des mondes.

Que Dieu accorde un salut a demeure au serviteur attitre ; la pureté de la charia et la personnification de la Sunna ; Cheikh Ahmadou Bamba

Assamaleikum Wa rahmatoulah 

Serigne Khadim Gaydel Lô

Touba le 22 Décembre 2013

Last modified onjeudi, 30 janvier 2014 22:04

Media

back to top

The Best bookmaker bet365 Bonus