الأربعاء 24 ربيع الأوّل 1439 Wednesday 13 December 2017

L’engagement au service de Serigne Touba par Gaydel Borom Ndame

 

Dieu dans sa mansuétude nous a donne ce qu’il n’a donne a aucun peuple …Un saint hors du commun, le saint des saints …S’il est vrai que chaque saint est cramponne a un pan du Prophète, celui- ci se distingue en tout par sa sainteté, son courage   . Des lors le salut se trouve dans son service .Celui –ci peut se faire a un niveau personnel …mais comme l’homme est produit de la société et partie intégrante …cela doit se faire aussi a un niveau social
1/ l’engagement a un niveau personnel
a/ Le Magal ; un moment de manifestation de l’engagement du Talibé
L’importance de ce jour dans l’Islam, l’histoire des peuples
-Ce jour est ce que l’on a de plus cher car c’est le jour de la célébration d’un auguste fils du Sénégal, de L’Afrique et du monde entier …
Si le Magal est celebre a travers le monde c’est parce que Serigne touba a gagne plus que quiconque et que sa voie est la meilleure …
S’il est vrai qu’il y’a d’autres pèlerinages celui se distingue par le nombre et le sens …
S’il est vrai pour qui suit l’actualité du monde islamique …au Bengladesh aujourd’hui on célèbre le Bishma ijtema ou des milliers de musulmans se regroupent …celui de Touba se distingue par son sens, sa portée et par l’autorisation Divine …Même au paradis on le célèbre et qui le fait si ce n’est les mourides …des lors les mourides de Serigne Touba ont remporte la palme …
Serigne Touba le vrai sauveur a qui on doit une reconnaissance personnelle
Avant un engagement il faut savoir pour qui s’engager et ce qu’il a fait
Nous devons tous remercier le Seigneur de nous associer à ce jour. Voila un jour de grâces, un jour de rédemption des pêchés, un jour de prieres. Le genie de Serigne touba a été au delà de tout de créer un jour ou des millions se regroupent pour célébrer le nom d’Allah. Des lors la portée de ce jour se mesure a l’aune du contrat d’adoration qui lie toujours un Saint homme à son Seigneur .Ce contrat avec souvent obligation de résultats se matérialise souvent par la somme de tests hors du commun à affronter pour juger de la foi, la fortifier et ainsi accéder à des maqamates supérieures.  
Que Dieu a éprouvé notre Guide (Thiey sougnou wadji la yalla naa tou …

Les étapes des épreuves et la méditation qui se doit
Pensons a djewol (Na gnou khalatt djewol : seul en face des spahis avec comme unique arme la basmallah >.
Pensons a Ndar dans un contexte ou quand le Toubab venait on se mettait sous le lit …Na gnou khalatt conseil prive de ndar.
Pensons au cachot de Ndakarou et le secours de Maam Diarra.
Pensons au bateau ou il était entoure d’ennemis sans foi
Imaginons le Cheikh a Mayombé et Lambaréné soumis a des amplitudes thermiques terribles : le froid puis le chaud de nganaar …puis le sahel de thieyene …le corps le plus solide ne peut résister a tout cela
Imaginons les bêtes sauvages, les mouches de Tsé –Tsé, les pluies diluviennes mais il était parti pour nous sauver
Comme il le dit dans jawartou … : que mon retour soit une grâce pour tout le Sénégal
Des lors Shoukran cheikhoul khadim !
C’est dire chers Talibés que Mohammad Mbackiyou mérite à juste titre ce jour !
Nous saluons la décision de faire faire du Magal un jour férié et chômé  
Il a enduré plus que quiconque une somme d’épreuves terribles et de souffrances pénibles pour accéder à l’enceinte scellée de Dieu. Encore une fois, s’’il est vrai qu’un principe de base dans le monde du tassawuf ce sont les épreuves de foi qui apparaissent comme un leitmotiv, il demeure que dans le cas de Serigne Touba, elles sont réellement paroxysmiques. Nonobstant il fut magnanime de tout temps et jamais il ne sacrifia son idéal sur l’autel de la compromission …
Quoi de plus normal alors qu’après des années de privation de toutes les sortes, qu’un jour à Diourbel, Dieu lui signifia que touts les tests étaient achevés et que place pouvait être donnée présentement à la rétribution …C’est tout le sens du Magal ; acte de manifestation de foi en vue de remercier le Seigneur.  
Comme il en dispose lui-même : « quant aux bienfaits qu’Allah m’a accordés, ma seule et souveraine gratitude ne le couvre plus .Je demande à celui qui en a les moyens de s’associer à moi dans l’action de grâce que je rends à mon Seigneur .Il m’a à ce jour exaucé au point que j’ai obtenu la totalité des avantages que je sollicitais auprès de Lui. »
En outre le Magal c’est aussi un moment solennel de sacrifice et de partage car comme il le réitère lui-même : « Tout individu que l'occasion de ce jour trouve quelque part est prié d'y consacrer toute la mesure de ses possibilités sans restrictions et ce, du sacrifice des espèces allant du chameau à la poule. Chacun, individuellement avec les moyens d'oblation dont il dispose est prié d'intervenir … »
b/l’engagement dans la suivie des principes de Cheikhoul khadim
Le Magal est toujours un moment pour nous de revoir notre engagement envers Serigne touba …
Le Magal permet de juger de l’état d’avancement du mouridisme
Ils ont tort ceux qui pensaient qu’au début le mouridisme est une affaire de moment ou d’années .ils ont tort ceux qui pensaient que touba et darou Salam étaient des villages de passage .Aujourd’hui ce sont des métropoles.
l’encrage dans notre héritage et suivre les pas des premiers fideles
Revoyons les premiers talibés et combien ils étaient persécutés …leurs maisons étaient brulées, leurs bétails voles, quand ils venaient se complaindre …Serigne touba leur disait de prendre exemple sur les compagnons du prophète …
Les causes de la colonisation étaient claires …on voulait une aliénation culturelle.
Le système d’indigénat et l’école française telle que conçue au début ne visaient que cela …
Dans les écoles concepts comme « nos ancêtres les gaulois «. » étaient courantes
On voit ainsi tout le projet de négation de la culture africaine conçue par   les colonisateurs, la cause était presque perdue face à un tel projet. D’autant plus que la résistance armée avait montre ses limites. Rien ne semblait pouvoir arrêter les Français dans leur volonté de domination coloniale.
Ainsi pour survivre l’Africain se devait d’inventer une nouvelle méthode. Cette nouvelle approche devant intégrer surtout l’aspect culturel sérieusement entamé. Il fallait utiliser d’autres armes, surement intellectuelles, en débutant   d’abord par une action visant à démystifier le blanc aux yeux du commun de L’Africain. Cette tâche âpre, un homme aux concepts nouveaux allait s’y atteler. .  Il proposa à travers ses gestes une nouvelle forme de résistance ; laquelle sera fondamentalement non -violente…
la constitution du Sénégal dit un peuple un but une foi ici… on parle de un Dieu : ALLAH, UN GUIDE : Khadim Rassoul une voie : la mouridiyya
L’encrage dans L’islam et savoir distinguer
L’engagement veut dire aussi L’encrage dans l’islam et de savoir distingue ce qui est vrai du faux
1/Savoir les préceptes de L’islam et les appliquer …
2/Ne pas tomber dans les pièges de ce monde …par exemple le concept de   djihad est très mal compris de nos jours …savoir ce qu’en dit Serigne Touba
Revoyons l’article sur Khadaffi sur khadimrassoul.net  
La notion de « guerre Sainte. » semble être galvaudée de nos jours .Tout un chacun semble s’en prévaloir alors qu’elle obéit à des conditions de forme et de fond bien définies dans L’Islam.
Au surplus Cheikh Ahmadou Bamba, dans sa démarche répond à cette question des temps modernes en lançant des concepts nouveaux. La vraie guerre qui mérite d’être menée est ce qu’ ’il appelle « le djahadul Ilm .Djihadou taqwa. » (La guerre Sainte par la science et la Crainte révérencielle.)
Ainsi lorsque le roi du Djolof   Alboury Ndiaye vint le voir et lui   proposa la guerre sainte pour venir à bout des toubabs l’apôtre par excellence de la non violence répondit : “Je ne suis pas venu sur terre pour verser le sang de mes semblables.  Je suis le serviteur du Prophète (P.S.L), le vivificateur de son enseignement et le libérateur des hommes. »
Les bases de ce Djihadou Akbar Cheikhoul Khadim les proclama devant le Conseil Privé le 5 Septembre 1895 en ces termes : « Si vous dites que je fais la guerre sainte, je vous donne raison. Mais je la fais par la science et la crainte révérencielle de Dieu... ». Cette guerre est assurément la grande guerre car le Prophète aurait bien dit dans un Hadith rapporté par Shaaboul Bayhaqi : « Le combattant de la foi n’est pas celui qui tranche des ennemis mais celui qui combat son âme en vue d’une perfection spirituelle ».
Dans Ya Jumlatan le poète béni de Darou Salam annote : « Vous avez dit vrai, je suis l’esclave de Dieu, le serviteur et l’adorateur qui Le loue. Vous avez raison de dire que je fais la guerre sainte, je la fais pour la face de Dieu. Certes, je fais la guerre sainte par la science et la crainte révérencielle. Allah Le Promoteur est témoin que je suis son esclave et le serviteur du Prophète (Psl).»
Ainsi à la guerre par les armes, il préféra une nouvelle forme de combat, celle de la promotion de la science utile et il eut des résultats probants .ceci à un niveau personnel d’abord car en 33 ans de privation de liberté les agresseurs n’eurent pas le dernier mot sur lui. Aussi à un niveau politico-religieux, il s’est dressé d'une façon nouvelle mais efficace pour parer à 1'entreprise de phagocytose de la culture negro- islamique .Au bout du compte il eut un succès éclatant qui allait augurer des années nouvelles d'indépendance
Chose plus magnanime ; le lion de Djewol se mit même à pardonner aux ennemis de l’Islam. Dans Prelude aux Éloges, il écrit “J’ai pardonné à tous mes ennemis pour complaire à celui qui les a chassés loin de moi.  Ainsi, ne cherchais-je pas à me venger.  . » Dans Midadi il réitère “(...) Je leur ai accordé mon pardon pour la seule force de Dieu, avec une pureté de cœur et pour la satisfaction de celui dont les traces sont suivies...” .last but not least dans l’ouvrage   félicité des deux mondes, il prie pour ses détracteurs en ces termes : « Dieu pardonne à ceux qui m’ont calaminé et blâmé.  »
Cheikhoul Khadim n’a jamais haï un adversaire fut-t-il quelqu’un de zélé comme Doudou Mambaye e ou les administrateurs coloniaux Merlin et Allys.
En conclusion J’appelle la jeunesse mouride en particulier et la jeunesse musulmane en général à plus de vigilance et de sérénité .En effet dans ce monde contemporain ; de bâbord a tribord, il ya une crise des valeurs et des appels multiformes a tous les niveaux.  Referons nous à  la conduite de Cheikhoul Khadim et à  ses saints écrits dans une lancée dynamique permettant de distinguer le vrai du faux , le tartuffe de l’érudit .Une telle entreprise lui même nous le conseille dans son traite de théologie du Massalikal Jinaan en ces termes   : « Tout ce qui a  une forme arrondie n’est pas un gâteau et tout point lumineux n’est pas la lune. »    …

2/ l’engagement au niveau social dans la promotion de la philosophie de Serigne Touba
a/savoir que Serigne touba a fait une thèse sur tout
L’Afrique ne se développera pas tant que l’idéologie de Serigne Touba n’est pas appliquée
a la jeunesse de s’engager dans le corps de valeurs initiées par Cheikhoul khadim. Par l’internet mais aussi face book, twitter, on peut promouvoir les idées de Serigne Touba …
Le concept de Djihadou itaqwa peut sauver la Oummah // en effet seul la science compte et Serigne touba en est le promoteur ….
Le concept de Djihadou Ilm peut bénéficier le Sénégal // a tous les niveaux il faut vivre la pensée de Serigne touba,
Le concept économique de la Mouridiyya peut bénéficier le monde entier
En cette période de crise les théories économiques de Serigne touba doivent faire école…
Voyez Khelcom et Serigne saliou ce qu’il en est
b/ l’engagement dans la démonstration de Serigne Touba
Il va de pair avec Mettre Serigne touba au plus haut niveau …
Voyez ce qui s’est passe avec le Fesman
Si l’objectif de tout cela de prime abord en était toujours la restauration de la dignité de l’homme noir ; qui mieux que Ahmadou Bamba à eu en être le chantre ?
Lorsqu’on parle de la contribution de l’homme noir dans l’histoire des civilisations qui mieux qu’Ahmadou Bamba a eu à porter haut le flambeau des peuples noircis par le soleil des Tropiques. Encore une fois si l’objectif initial de ce projet de Fesman de 1966 a 2010 fut de tout temps ; la renaissance de l’homme noir, regardons du coté de l’apôtre de Touba et toute la diaspora noire ne serait qu’ébahie.
Que l’on me comprenne bien !  Il ne s’agit pas d’associer Cheikh Ahmadou Bamba à ces folklores…Le Saint nom de celui que Moi Serigne Khadim Lo, j’appelle affectueusement et a juste titre    Mawlanah Ahmadou Khadim ; ne saurait être associé à rien d’autre que l’adoration du Seigneur Allah et à la servitude du Prophète Mohammad. Néanmoins l’étude de son histoire ne serait ce que dans ce qui est apparent nous donne des raisons d’être fiers. Et par ricochet le célébrer à tous les niveaux pour bénéficier des grâces attachés à la célébration d’un homme de Dieu –Béni. Au lieu d’un Fesman, il aurait été plus salutaire d’appeler le monde scientifique, ne serait ce à un symposium visant l’étude de l’œuvre de Serigne Touba et sa contribution économique, sociale, philosophique, académicienne, littéraire au banquet de l’universel. Il est tant que nous musulmans d’abord, Africains noirs ensuite ; saisissons la portée de l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba et la plus belle des manières dont il nous a rendus fiers.  
De tout temps, dans l’odyssée des peuples, des personnes ont toujours été prédestinées à écrire les plus belles pages de I’ histoire. Ces individus s’immortalisent du fait de leur héroïsme ou courage ; la pertinence de leurs doctrines et préceptes ou leurs hauts faits… bref leur contribution à l’épanouissement de la condition humaine.  Au demeurant, il arrive que leurs actions soient si hautement méritoires que leur personnage dépasse la mesure du temps et de l‘espace ; pour servir désormais dans le domaine de l’universel.
C’est assurément le cas de ce Saint homme de Touba nommé Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké !
Il aura bien marqué I’ histoire du Sénégal des époques Mouhamadou Mbackiyou !
Toutefois, de par ses actions multiformes, il apporta au demeurant une contribution hautement positive au rendez-vous du donner et du recevoir, se projetant ainsi au-delà de l’espace typiquement sahélien. Dés lors cette cette personne mérite plus d’être célébrée par les peuples noirs et spécialement le Sénégal et non- ignorée.
Même en temps que votre guide spirituel ; je ne pourrai vous dire qui est Khadim Rassoul. Personne du reste ne pourra jamais. Il est de ces secrets que l’on ne va découvrir que le jour du jugement dernier car bien gardés par les anges sur le lehoul Mahfouz.
Cependant dans ce qui apparent et sur ce thème de la renaissance de l’homme noir, il a œuvre plus que quiconque. Il est vrai que de tout temps le noir a été trainé dans la boue de I’ histoire. Rejeté et méprisé, il n’a jamais eu à jouer sa partition dans I’ histoire des civilisations. Pourtant son seul tort fut de ne pas faire partie des scribes qui subjectivement écrivent l’histoire des peuples ….  Pourtant I’ histoire d’Ahmadou Khadim donne à toute la diaspora noire des raisons de croire que le noir n’est pas maudit par essence et pour cause
Serigne Touba eut la bienheureuse mésaventure de se confronter en diverses occasions   à deux races différences sur diverses occasions : la race arabe et celle caucasienne…et a chaque fois il eut à redorer le blason du noir.
Face aux blancs colonisateurs, il s’est dressé d'une façon nouvelle mais efficace pour parer à 1'entreprise de phagocytose de la culture negro- africaine. A l’époque ou tous les grands résistants comme Samory Touré ; El hadj Omar Tall ou Ousmane Dan fodio   disparaissaient sans qu’on enregistra un réel succès dans la lutte contre la colonisation ; Cheikh Ahmadou Bamba adopta une tactique différente de résistance non-violente et pacifique ; et cela avant Martin Luther King ou Gandhi. En 33 ans de privation de liberté et de toutes sortes de violence ils ne réussiront jamais à l’amadouer .Au bout du compte il eut un succès éclatant qui allait augurer des années nouvelles d'indépendance avec la création d’une voie nouvelle « mouridiyya » qui non seulement permet de lutter contre toute forme d’hégémonie même intérieure mais ouvre le chemin a un modèle d’adoration permettant de réussir dans les deux mondes spirituel et temporel. Au-delà, en une période ou la race semblait être le facteur conditionnant les rapports humains ; il bat cependant en brèche toutes les théories d’inégalité en se fondant   sur le Mot de la Divinité. C’est ainsi que déjà à bas-âge dans son traité de théologie du Massalik al Jinan il proclamait au vers 47, 48,49 : « Ne te laisse pas abuser par ma condition d'homme noir pour ne pas en profiter. L'homme le plus estimé auprès de Dieu, est celui qui le craint le plus, sans discrimination d'aucune sorte. La couleur de la peau ne saurait être cause de l'idiotie d'un homme ou de sa mauvaise compréhension. ».
Cheikh Ahmadou porta le fardeau de l’homme noir et fut le chantre de la lutte contre la colonisation tout en préservant la pureté de son idéal non violent. A ce niveau, il demeure que témoignage ne peut être plus probant que celui du colon lui-même. En effet rappelons-nous du témoignage écrit du commandant Lesselves à propos du lion de djewol. Il dispose que « Ce Cheikh détient certes une puissance innée, dont la raison ne parvient pas à saisir la source et expliquer la capacité de forcer la sympathie. La soumission des hommes envers lui est extraordinaire et leur amour pour lui, les rend inconditionnels. 1l semble qu’il détienne une lumière Prophétique et un secret Divin semblables à ce que nous lisons dans I’ histoire des prophètes et de leurs peuples.  Celui- là se distingue toutefois par une pureté de cœur, par une bonté et une grandeur d’âme et un amour du bien, aussi bien pour I’ ami que pour l’ennemi…Les plus injustes des hommes et les plus ignorants de réalités humaines sont ceux qui avaient porté contre lui de fausses accusations à lui prêter I’ ambition du pouvoir temporel.  Je sais que les Prophètes et les saints qui ont mené une guerre sainte l’ont fait sans disposer de la moitie de la force dont dispose ce Cheikh. »
Toutefois   si avec les colons il s’agissait d’une lutte non- violente dans l’optique de la résistance face à l’oppression ; avec les arabes de la Mauritanie et d’ailleurs, il s’agissait d’une autre forme de lutte ; celle de la promotion scientifique ; toujours dans la logique de la restauration de la dignité de l’homme noir ; En effet son exil de 1903 en Mauritanie a eu pour conséquence de mettre fin à  l’hégémonie des arabo-berbères sur les sciences religieuses ; prouvant de parfaite manière et si besoin en était que l’Islam est  une religion universelle fondée sur le degré de   croyance en Dieu et non sur la couleur de la peau. En d’autres termes face aux Arabo-berbères et dans une Afrique ou le noir musulman adoptait souvent une attitude de suivisme dans la religion, il a eu à donner à l’Islam son éclat d’universalisme. En clair Serigne Touba fut promoteur d'une véritable révolution culturelle africaine ayant comme assise une dignité restaurée de I’ homme.
D’ailleurs ce qui étonnait plus les maures c’était par exemple son parfait maniement de la langue arabe. Ils disaient bien : Comment un noir qui n’avait jamais fréquenté aucune des grandes universités de langues pouvait communiquer en un arabe si éloquent et pur .Et Comment était il parvenu à produire une littérature si féconde ? …Des tonnes de livres sur la religion de Dieu sans plagiat ou répétition aucune dans ses écrits ? Comment un noir pouvait-il manifester un amour si inégalable pour le prophète Mohammad (psl) au point de lui dédier des milliers de poèmes ? Ou encore comment un noir pouvait répondre à toute question mystique ou sur la tradition avec une telle précision sur la Loi ?
Il se prévalut de ce titre de Khadim Rassoul et leur apprit ce qu’il en était réellement de la religion islamique .C’est donc à juste titre que dans la liste d’innombrables témoignages des arabes un saint –homme comme Ahmed Mahmoud (RA) constate que « Chaque jour des milliers de personnes arrivent en vagues   successives devant sa porte. Dieu lui a donné la joie que nul autre n’a pu obtenir. Il est amour et générosité. Le dernier arrive chez lui recevra autant que le premier : amour et accueil .Nul autre que lui ne peut incarner la générosité. Ahmed tu n’a pas de pareil .Nous n’aurions jamais connu la voie droite si nous n’avions pas connu ta voie idéale. » Dans la lancée Mohammed Ibn Youssef dira : « …La source de ton Wird viennent boire vieillards et jeunes .Ne nous intéresse que toi et nul autre Cheikh.  Nous ne suivrons nul autre que toi et .Les autres Cheikh qu’ils le veillent ou qu’ils le refusent devant toi doivent s’incliner. »
Et conscient de cette précellence, deux poètes maures du nom de Mohamad ibn Al hassane et Mohammed Ajfagh lanceront cet appel universel : « hommes levez-vous et témoignez ! Ne gardez pas ce que vous savez, vous commettrez une agression.  Je vous demande.  Avez-vous vu quelqu’un qui prie et se prosterne tel que le fait le Cheikh El Xadim ? Si vous dites Nous ne lui connaissons pas de semblable vous direz vrai.  Sinon vous serez dans l’erreur.  Je témoigne qu’il n y a pas sur terre de noble que Cheikh Ahmadou Bamba. » « Détourne-toi de ce temps et demande Le secours de Cheikh Ahmadou Bamba qui a été le maitre des Zaouïas des Arabes et des non arabes .Détourne- toi de ce temps et demande le secours de Cheikh El Khadim qui n’a pas pris la religion pour du plaisir et du jeu. Détourne-toi et demande le secours de Cheikh Ahmadou Bamba qui n’a demande qu’à obéir à Dieu et au prophète (PSL). »
Dès lors chers disciples et plus particulièrement mes amis jeunes, donnons à Cheikh Ahmadou Bamba la place qu’il sied. Son histoire donne amplement des raisons de croire en nous-mêmes .Au demeurant à travers son personnage nous avons ce qu’aucun peuple n’a jamais eu comme référence. Des lors célébrons-le tous les jours même si les gouvernants ne le font pas.
En tous les cas c’est tout l’objectif de ce maggal et nous vous donnons rendez vous pour le Gamou.

Serigne Khadim Gaydel Borom Ndame

Rate this item
(0 votes)
Last modified on %AM, %07 %493 %2017 %10:%Sep

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH