الجمعة 29 المحرّم 1439 Saturday 21 October 2017

Le soufisme : Les différentes étapes du perfectionnement spirituel

 

Sachons qu’il existe sept étapes par lesquelles l’âme devra passer avant d’atteindre la perfection à la phase ultime. Il s’agit des étapes suivantes :

 « nafsu amâratou bi sou i », « nafsu lawâma », « nafsu moulhima », « nafsu mut ma ina »  « nafsu râdiyah », « nafsu mardiyah », et le « nafsu kâmilah »

La première étape est celle au cours de laquelle l’âme en question incite la personne au mal comme le cite ce verset coranique : «Je ne m'innocente cependant pas, car l'âme est très incitatrice au mal » [S12, V53]. C’est pourquoi après toutes ces batailles sanglantes le prophète dit un jour : « nous allons vers la plus grande bataille » et ses compagnons s’impatientèrent  alors de savoir en quoi cela consistait. Et il répondit : le combat contre l’âme charnelle. Nous savons qu’en islam le soldat qui tuait un infidèle au champ de bataille ou mourait  au combat avait pour récompense le paradis. Par contre dans son combat contre l’âme charnelle, s’il triomphe le croyant aura le salut mais s’il tombe il ira en enfer.

La seconde étape tire sa source du verset suivant: « Mais non ! Je jure par l'âme qui ne cesse de se blâmer. » [S75, V2] A ce niveau l’âme nous prohibe tout ce qui est mal et nous réprouve lorsqu’il nous arrive de vouloir transgresser les lois. N’empêche qu’à cette étape il reste à l’individu certains vices comme l’orgueil, l’ostentation, la fierté et la présomption qu’il devra combattre.

La troisième étape s’appui sur ce verset « Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! [S91, V8] A ce niveau de perfectionnement, l’âme cache certains vices qui ne sont visibles que par ceux qui sont dotés d’une ouverture ésotérique. I ‘individu devra trouver une meilleure protection et s’attachait davantage  à un guide spirituel. Il devra également multiplier ses bonnes œuvres et s’attacher à la bonne conduite tout en restant éloigné des futilités de ce monde frivole. A ce niveau le combat est toujours délicat mais, si l’individu en question ne cesse d’évincer les impuretés qui entachent son âme il atteindra inévitablement la quatrième station spirituelle. Du verset suivant : « ô toi, âme apaisée, » [S89, V27] on se réfère quand à cette quatrième station spirituelle où le disciple acquiert ce qu’on appelle la proximité divine « AL WOUSOULOU ILA LAHI ». Même arrivé à cette étape certains vices subsistent à savoir l’ostentation et la présomption. L’individu en question devra faire preuve de plus d’humilité pour se protéger contre l’échec et la honte car, au stade ou il en est il pourrait se tromper en croyant être l’esclave le plus proche de son seigneur. S’il croit être au sommet de la hiérarchie il prend alors tout autre individu comme un être inférieur et par conséquent ne se soumet qu’à sa volonté et reste donc prisonnier de son orgueil. Pour se prémunir de cette menace il doit d’abord vaincre son âme   et se plier à la volonté d’un maître spirituel ayant atteint un rang supérieur pour lui vouer un amour sincère dans le seul but d’obtenir par le service qu’il lui offre, l’agrément du Très Haut.

Il en arrive ainsi à la cinquième étape grâce au soutien d’un guide spirituel. La source pour cette étape est le verset suivant : « retourne vers ton Seigneur, satisfaite… » [S89, V28]. C’est donc à ce niveau de perfectionnement que l’individu atteint ce que l’on appelle « la dissolution » (AL FAN NAOU FIL LAH), celle de l’âme qui est en harmonie avec la volonté divine. L’individu qui atteint cette station ne fait plus de distinction entre louanges et diatribes à son égard et ne ressent rien de plus que l’amour qu’il a envers son seigneur. Néanmoins il restera sous l’aile protectrice d’une « mère ».

 Persisteront  néanmoins certains vices dont la fierté. L’individu en question devra mener à bien son combat et se protéger davantage. Il devra aussi se repentir et invoquer son seigneur de façon permanente. Il doit également savoir qu’il ne peut se dissocier de la surveillance de son guide spirituel et de DIEU comme il ne peut se départager de son ombre. A ce niveau l’individu acquiert une amélioration de sa vision (ouverture) et un développement  de son ouïe. S’il persévère dans son combat contre l’âme charnelle il atteindra le sixième niveau qui tire son origine dans la suite du verset coranique dernièrement cité : « retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ».  Une fois ce niveau atteint l’individu n’est sensible qu’à ce qui a directement rapport à son seigneur et rien d’autre ne le captive. Son âme est agréée, donc affranchie des attaches terrestres. Il se voudra une personne sincère et auguste. Celui qui n’aura pas atteint cette étape ne devrait en aucun cas, s’aventurer à prendre en considération une quelconque allégeance ou se considérer comme un guide spirituel avéré. A ce niveau de perfectionnement l’individu sera vénéré, le reste de ses repas de même que ses lieux de cultes seront très convoités car ils seront sources de bienfaits et d’élévation pour quiconque en dispose. Un objet qu’il aura touché sera une source de satisfaction pour quiconque veut voir ses besoins être assouvis. Son âme est agréée et par conséquent de jour comme de nuit ses œuvres le seront à leur tour.

Cependant sachons une chose, on ne devient pas guide spirituel par voie d’héritage. C’est un titre que l’on acquiert  à la fin d’un long processus de perfectionnement de l’âme charnelle et non une simple appellation nominale par référence à un nom de famille. Notre vénéré Maître Khadim Rassoul n’a –t-il pas été traité de déficient mental ? La cause de cette attitude est le fait qu’il se soit très tôt démarqué de ses semblables par sa foi, son engagement et sa pudeur.

Ceci dit venons en à la dernière étape du processus de perfectionnement.  A ce niveau l’âme retrouve son intégralité, son état pur. L’individu qui atteint cette étape devient un habitant du paradis qui réside sur terre avec les êtres de son espèce. C’est l’étape ultime car si quelqu’un le dépassait il deviendrait alors prophète ce qui, nous savons, n’est plus possible. Les péchés de quiconque partage le repas avec cet individu en question, seront effacés. Toute personne qui le croise et lui voue une sincère sympathie aura la même récompense. Celui qui se déplace pour aller lui rendre visite ou le comble de dons sera l’élite de sa génération.

Prenons garde de ne jamais nous amuser à parler de choses sacrés que nous ne connaissons pas véritablement. La mauvaise habitude de cette présente génération est le fait de spéculer sur des sujets qu’il n’est permis qu’a une minorité de connaître à propos de la sainteté, du Trône Majestueux, de la grande assemblée des saints et beaucoup d’autres sujets. Ceux qui sont honoré de ce privilège savent bel et bien que des gens y vont pour assister et revenir car le séjour en ces lieux est très court comme nous le rappelait Serigne Abdoul Ahad Mbacké (RA) dans ses sermons.

En conclusion nous citerons ces vers composés par un des chantres du Grand Maître, Serigne Mbaye Diakhaté à propos du soufisme dont on parle dans cet exposé qui est loin d’être achevé.

« Sois  engagé ! Éprouve la faim ! Descends de ton lit ! Mets-toi au sol ! »

«   Enlèves tes chaussures ! Marches pieds nus, si ta voie est le soufisme ! »

« La richesse n’est pas un signe d’excellence, la pauvreté non plus n’est pas un signe d’imperfection. »

« Le critère qui détermine si nous sommes bon ou mauvais trouve sa source et réside dans le cœur. »

 

QU’ALLAH ACCORDE LONGEVITE ET SANTE A SERIGNE CHEIKH MATY LEYE MBACKE NOTRE KHALIF ET A TOUS LES KHALIFS ET PETITS FILS DU PROPHETE PARTOUT DANS LE MONDE.

 

Rate this item
(0 votes)
Last modified on %AM, %07 %504 %2017 %11:%Sep

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH