الجمعة 29 المحرّم 1439 Saturday 21 October 2017

Halte à la xénophobie et à la violence aveugle ! Par Serigne Khadim Gaydel Lô

 

Serigne Khadim recevant les talibés d’horizons divers a Milan en Octobre 2011

khadimrassoul.net - De prime abord  , je voudrai réitérer à tous les talibés mourides d’Italie que je partage leur vive et légitime douleur à la suite des incidents meurtriers du 13 décembre en Florence .A tous mes talibés de la région toscane qui m’ont fait part de leur affliction et consternation au téléphone ; je demande de se s’arcbouter de foi divine si nécessaire en pareille situation. Je demande aussi, comme d’habitude de méditer sur le quintessence-même du verset 56 de la sourate 6 du Coran qui dispose :« C’est Lui qui donne la vie et qui donne la mort ; et c’est vers Lui que vous serez ramenés. »(Sourate Al Anam).

La nouvelle d’une telle perte humaine est d’autant plus navrante qu’il s’agit d’âmes innocentes .Elle est d’autant plus insensée pareillement en ce que lors de ma dernière visite en Octobre, à  Milan et aux abords de la région Toscane, les  autorités de ce pays avaient loué l’exemplarité de la communauté sénégalaise résidente. En effet ils se lèvent de bonne heure ces talibés, pour braver le froid et ainsi chercher honnêtement une pitance quotidienne pour la famille restée au pays .Très souvent ; les Khassaides de Serigne Touba  ne sont que le seul  refuge face à la solitude et à la différence de culture et de mœurs. C’est pourquoi, je me fais le devoir, à chaque fois que le temps me le permet de leur rendre visite  et communier avec eux en ce qui nous unit c'est-à-dire ; le message de Cheikhoul Khadim.

Face à cette violence aveugle, une condamnation ferme et des mesures d’accompagnement  s’imposent. Qu’on ne dise pas qu’il s’agit d’un acte isolé d’un aliéné ou du zèle d’un iconoclaste. En vérité ce n’est que le dernier acte d’une série de faits qui démontrent plutôt d’un sentiment général d’intolérance dans une Europe en crise qui se cherche .En outre dans  un monde en récession, les émigrés  sont souvent la proie facile pour expliquer la déconvenue économique .On oublie souvent que ces mêmes  Modou-Modou ont été un clavier dans la croissance d’avant.

Il existe certes un dénominateur commun entre ces évènements de florence , ceux de Norvège ou la violence quotidienne des immigrés en Grèce et la pensée de haine entretenue par le parti politique True Finns à Helsinki , celle du groupe Jobbik de Roma ou les tendances autoritaires développées par le Firesz dans le pays hongrois  .En un mot, la résurgence  de l’extrême droite et  l’appariation du néonazisme ont un lien certain avec cette violence aveugle souvent fermentée dans l’internet ou des web sites obscures poussent les non-avertis à  franchir le Rubicon .

Au-delà de la condamnation par le gouvernement sénégalais,  il s’agit  pour les autorités  de tacler sérieusement le problème de l’émigration. Ainsi si elle devient nécessaire on peut tout au moins exiger la  garantie stricto sensu de l’intégrité des biens et des personnes immigrées .En cela, l’Etat ne fait que demander l’application des conventions internationales sur l’immigration.

Aussi ces deux millions de Sénégalais de l’extérieur participent effectivement à  l’économie sénégalaise. Il est temps d’en faire la tête de proue d’un développement endogène en les réorientant vers des secteurs d’investissement, ce qui par ricochet permet un retour définitif au bercail. L’inde a réussi  cette transition  et la transformation rapide de Touba n’est que la face visible de l’iceberg en ce qu’il est possible de le faire, si les ressources sont bien orientés   .

Enfin il  s’agit aussi pour les ambassades du Sénégal a l’extérieur,  de développer une politique de proximité en se basant par exemple sur les Keur Serigne Touba qui foisonnent partout dans le monde  et qui sont des structures plus représentatives de la vie quotidienne des sénégalais.

En fin de compte, même si l’émigration est nécessaire, il s’agit de l’entourer d’une politique réelle en amont et en aval  qui peut permettre de juguler pareilles attitudes de xénophobie.

 

Serigne Khadim Lo Gaydel (Touba Bakhdad)

 

Rate this item
(0 votes)
Last modified on %AM, %07 %472 %2017 %10:%Sep

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH