الأربعاء 24 ربيع الأوّل 1439 Wednesday 13 December 2017

Pass Pass

Pass Pass (46)

Serigne Khadim Gaydel ne rate jamais une occasion pour conscientiser les jeunes qui sont vulnérables et très exposés aux mutations sociales. Khadimrasaoul.net vous propose quelques séquences du sermon de Borom Ndame lors du Grand Magal deTouba en 2013, dans lesquelles le guide s'adresse, spécifiquement à la jeunesse:

"Revoyons les premiers talibés et combien ils étaient persécutés …leurs maisons étaient brulées, leurs bétails volés, quand ils venaient se complaindre …Serigne touba leur disait de prendre exemple sur les compagnons du prophète …

J’appelle la jeunesse mouride en particulier et la jeunesse musulmane en général à plus de vigilance et de sérénité .En effet dans ce monde contemporain ; de bâbord a tribord, il y'a une crise des valeurs et des appels multiformes a tous les niveaux (terrorisme, lobbies....).  Référons nous à  la conduite de Cheikhoul Khadim et à  ses saints écrits dans une lancée dynamique permettant de distinguer le vrai du faux , le tartuffe de l’érudit .Une telle entreprise lui même nous le conseille dans son traite de théologie du Massalikal Jinaan en ces termes   : « Tout ce qui a  une forme arrondie n’est pas un gâteau et tout point lumineux n’est pas la lune. »    …

Chers disciples et plus particulièrement mes amis jeunes, donnons à Cheikh Ahmadou Bamba la place qu’il sied. Son histoire donne amplement des raisons de croire en nous-mêmes .Au demeurant à travers son personnage nous avons ce qu’aucun peuple n’a jamais eu comme référence. "

Serigne Khadim Gaydel Lô

Lors du Grand Magal de Touba 2014, Serigne Khadim Gaydel Lô a tenu un discours très engagé, qui était axé sur le comportement du Mouride en général, et sur le respect du ndigël en particulier. Khadimrassoul.net vous propose un extrait.


"J'ai l'habitude de vous dire que le mouridisme, malgré certaines spéculations, demeure une voix avec sa propre doctrine.
Des pratiques qui n'ont rien à voir avec le mouridisme sont en train d'être perpétué au nom de celui ci.
Parmi les recommandations de Cheikhoul Khadim concernant le comportement du Mouride figure:
-Aimer d'un amour véridique et inconditionnel son guide spirituel pour l'éternité.
-Ne jamais contester le guide.
-Ne jamais l'abandonner de ta vie.
C'est la confiance que le disciple entretient envers son guide qui lui procurera félicité.
Cette confiance doit être véridique et sincère, accompagné d'un amour réel, ce qui sera sans conteste le parchemin idéal pour le Mouride.
-Il faudra par la  suite être  respectueux et obéissant envers le marabout à un niveau extrême, de sorte que si ce dernier donne au disciple l'ordre de mourir, il s'exécute.
Cependant, en ces périodes néfastes, dépourvus d'autorité, les occidentaux sont en train d'infiltrer l'islam et d'influencer les musulmans; mais sachez que quiconque adhère à ces pratiques n'est plus un talibé.
Sur ce, je rend un vibrant hommage à l'actuel Khalife général des mourides qui est et restera l'autorité suprême de Touba.
Je recommande à tous les mourides, quelque soit leur rang ou descendance, de se conformer et de suivre scrupuleusement les ndiguëls(ordres) du Khalif à n'importe quel prix.
Précédemment, dans un interview que je donnait, je disait qu'il ne fait pas partie de mon éducation et de mes comportements de m'opposer à la volonté de mon guide.
D'ailleurs le ndiguël c'est l'obligation qui n'arrange pas le disciple. Dans le cas contraire on ne parlerai pas de ndiguël car la situation ne serait en rien contraignant. C'est seulement en se pliant à cet ordre qui vient du marabout que le talibé sera récompensé.
De ce fait, à ce Khalif qui est si exemplaire et irréprochable dont l'engagement pour la cause de l'islam et du mouridisme est sans égal, nous devons respect et obéissance absolu; ainsi nous serons en paix.
Car voyez vous, comme j'ai l'habitude de le dire, la paix nous renvoi à Cheikh Ahmadou Bamba."

Page 4 of 4
© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH