الأربعاء 27 المحرّم 1439 Wednesday 18 October 2017

Netali Borom Ndame

Netali Borom Ndame (73)

Pendant l’exil, le Cheikh a enduré beaucoup d’épreuves faites de privations et de turpitudes qu’il sut supporter grâce à sa foi en Dieu. L’ampleur des épreuves qu’il a vécues est indescriptible et dépasse l’entendement. Lui-même relate ce qu’il a rencontré dans une des îles où il a effectué un séjour en ces termes :

« Après ma sortie de cette île, je suis entré dans une autre île avec des peines qui ne peuvent être comparées qu’avec la sortie de l’âme du corps. »

Une autre épreuve de l’exil est d’avoir éloigné le Cheikh de sa demeure, des siens et de ses disciples. Mais toutes ces épreuves n’étaient qu’un moyen, pour le Cheikh, d’obtenir des dons sublimes et des bienfaits innombrables de son Seigneur.

Cheikh Mohamad Al-Bachir disait à ce sujet : « Un jour, j’étais chez le Cheikh et on avait évoqué certaines peines et épreuves qu’il avait endurées pendant son exil. Quelqu’un de l’assistance avait poussé un profond soupir pour manifester son indignation avant de dire : « Mon Dieu, quelle dure épreuve ! » Notre Cheikh sourit et dit : « Elle était certes très dure, mais qu’à Dieu ne plaise pour qu’elle ne se soit produite. Car, en effet, le rang et l’avantage qui m’ont été accordés n’auraient pu être obtenus que pour une cause qui leur fût proportionnelle en grandeur ».

Khadimrassoul.net

(…) La joie du Cheikh (D.S.S.L.) de son exil avait pour cause le fait que cet exil lui a fourni l’occasion de se débarrasser de toute préoccupation autre que Dieu et Son Messager. Il est vrai que, auparavant, il ne s’était préoccupé que de l’adoration (de Dieu) et service (du Prophète), mais rien ne vaut aux yeux des sincères adorateurs de Dieu le détachement de tout autre que Dieu qui se produit à l’attaque des épreuves. (…)

(…) Le remerciement [adressé à Dieu] par le Cheikh (D.S.S.L.) dans cette dure situation est identique à celui des aimants muhibbûn ayant atteint le sommet de l’étape de la patience [réservé] à ceux « qui ont réussi ». Ce remerciement résulte de l’infiltration dans les profondeurs de son cœur des radiations de la plus sainte lumière. D’où le repos de son âme charnelle et le réveil de son âme spirituelle. Dès lors, le monde terrestre et son contenu étaient rejetés loin derrière lui (…).

Extrait de la biographie de Cheikh Ahmadou Bamba par Sergne Bassirou Mbacké  

Page 5 of 6
© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH