الجمعة 7 جمادى الثانية 1439 Saturday 24 February 2018

Netali[54] : Khadim Rassoul et la promotion du concept du djihadoul hilm (Partie 2) Featured

Il convient de préciser que lorsqu’il parle de science, Cheikh Ahmadou Bamba vise sans équivoque celle considérée comme étant utile. En effet, le Cheikh a écrit que « la meilleure des sciences est celle qui consiste à apprendre l’Unicité Divine puis viennent la traduction coranique et la science du hadith. Il s’agit de la science utile, celle qui inspire au savant la crainte de Dieu, le Créateur des serviteurs.  »

Aussi à propos de l’importance de la recherche de cette science utile, Serigne Touba avertit: « Ne remettez pas l’acquisition du savoir à votre âge adulte car cela prive de l’imminence. »

D’ailleurs, dans un autre écrit le Cheikh réitère ce conseil : « sache que celui qui refuse de rechercher le savoir dans sa jeunesse tombera dans le regret car quiconque ne s’empresse pas de rechercher le savoir en s’y consacrant exclusivement avant d’être assailli par ses préoccupations, n’atteindra, généralement, guère son objectif (…) ; ce savoir est à la vie des cœurs ce qu’est la pluie à l’essor d’un pays quand elle l’arrose. »

Ainsi on comprend alors la raison pour laquelle dans la préface de son fameux livre intitulé « Tazawoudou Sihar », Le maitre de Touba et de Darou Salam lance cet appel : « Ô vous de la génération des jeunes !  Si vous redoutez la honte, faites précéder l’action de la science. Connaissez d’abord les dogmes de la coutume prophétique, ensuite étudiez la jurisprudence (fikh) et après ces deux, la science du soufisme (tassawouf). Aussi, des instruments sont absolument indispensables à l’étude de la tradition du Prophète des versets du saint coran comme la grammaire, la prosodie, la rhétorique, la linguistique arabe et la sémantique. »

En ce qui concerne les principes et méthodes de l’apprentissage, Cheikhoul Khadim exhorte l’apprenant à armer de courage et de persévérance car la route qui mène à la connaissance est ardue. On ne l’acquiert qu’en s’abstenant de son âme charnelle (nafs). A ce propos Khadimou Rassoul affirme : « Nul n’acquerra une partie de la connaissance s’il ne lui dispose son tout. Dispense-lui donc sans réticence ton tout, veille tes nuits et endure la faim. Affronte la soif la journée durant. Fais peiner chacun de tes membres. Tout cela avec politesse pour l’acquérir. »

Khadimrassoul.net

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH