الجمعة 7 جمادى الثانية 1439 Saturday 24 February 2018

PassPass [51] : Ligeyal Serigne Touba : Partie 2 Featured

Le fondateur du mouridisme nous a fait savoir que jusqu’à la fin du monde, Rakhib et khatid (les anges qui suivent le quotidien de chaque individu) ne cesseront de témoigner à Dieu son statut irrévocable d’esclave de Dieu et serviteur privilégié du Prophète (Abdoulahi wa Khadimou Rassoul).

Du haut de ce rang spirituel suprême, Cheikh Ahmadou Bamba Khadim Rassoul, a reçu du Seigneur, des largesses qu’Il n’a jamais attribuées à un saint. En effet, le Tout-Puissant a fait grâce et honneur à  notre vénéré Cheikh, en lui offrant la servitude de Ses propres créatures sans exceptions. Ainsi nous pouvons citer parmi ces créatures qui se mettent au service de Serigne Touba les hommes, les « djins », de même que les anges.

Dans des livres comme « Droussoul awali », nous y verrons certes, que les anges n’ont rien à voir avec la création humaine, dans la forme comme dans la manière d’être. Ainsi ces êtres céleste ne consomment ni aliment, ni boisson, à l’instar des humains, et ils n’exécutent que les ordres du Seigneur Tout-Puissant. Les anges ne désobéissent jamais à l’ordre du Créateur. Parmi eux, il en a, qui sont figés à jamais dans une position debout afin de glorifier la Grandeur du Seigneur, pendant que d’autres sont dans une inclinaison (à l’image de ce que l’on fait dans une prière rituelle musulmane) perpétuelle dans le même but. Il existe également une autre catégorie d’anges qui sont dans une position de prosternation pour l’éternité, dans le même but que les précédents, à savoir la glorification du Tout-Puissant. Parmi les anges également nous pouvons voir qu’il en a qui sont chargé de la garde des deux demeures que sont l’enfer et le paradis, d’autres qui suivent chaque être humain pour rendre compte de leur quotidien jusqu’au jour du jugement, pendant qu’un nombre restreint sert de plier pour « arass » et « koursiyou ».

Ceci étant, notre vénéré Cheikh Ahmadou Bamba a lui-même certifié qu’il fait partie des privilèges incommensurables que l’Omnipotent lui a gratifié, le service que lui rend ces anges si purs, au point qu’il s’est mis à prier pour eux dans ses panégyriques, comme c’est le cas dans le vers suivant :

« wa hablileuzi hadamanil ihsànane aw malakane aw mastourane aw insànane »

Subséquemment, toujours à ce propos, Cheikhoul Khadim confirme que tous les « djins » pieux, lui vouent un service loyal au même titre que les hommes.

Dès lors, il nous faut statuer sur l’absolue importance que le fait de servir Serigne Touba représente dans nos existences. Il faudra ainsi prendre conscience que c’est de ce service (attribué à Serigne Touba) que dépend notre salut d’ici- bas dans l’au-delà. D’ailleurs Cheikh Ibrahima Diop Maskhariyou atteste dans ses écrits que tout individu qui ne se tourne pas vers Cheikh Ahmadou Bamba pour bénéficier de ses grâces, ou bien qui ne se met pas, sa vie durant, au service de ce guide, sera certes loin du paradis.

Toujours en ce qui concerne l’austérité du service envers Cheikhoul Khadim, Cheikh Abdoul Ahad nous disait que : « Seul servir Serigne Touba est ce qui importe. Toute autre entreprise dans laquelle nous pourrions nous engagé serait assurément caduque. Dès qu’une œuvre a été accomplie pour lui servir, hâtons-nous d’en engager un autre ; tant que sommes en vie, nous serons exclusivement à son service. »    

Serigne Khadim Gaydel Lô

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH