الجمعة 7 جمادى الثانية 1439 Saturday 24 February 2018

Nétali[53] : Khadim Rassoul et La promotion du concept de djihadoul ilm (Parti 1) Featured

De bonne heure, Cheikh Ahmadou Bamba avait fait de la recherche scientifique son objectif premier et sa raison de vivre. Ceci ne serait guère surprenant au vu de ses origines. En effet son vénéré père Mame Mor Anta Salli avait dans les domaines de la science religieuse une renommée qui dépassait bien les frêles frontières du Cayor et du Baol. Il fut choisi Cadi du Roi afin qu’il se prononce sur les questions de jurisprudence. Concernant sa sainte mère, la voisine de Dieu, Mame Mariama Bousso, elle est issue de la famille des Boussobés, qui fut de tout temps respectée du fait des savants hors pair qui y ont vu le jour. A cela s’est notamment ajouté un amour manifeste pour le savoir de la part du saint de Touba dès sa jeunesse et cela s’est illustré par ses fréquentes pérégrinations dans le but de combler sa curiosité scientifique.

Plus tard, dans ses écrits, le thème de la connaissance revient en ritournelle. Pour le Lion de Djewol, deux versets coraniques suffisent pour attester de la noblesse de la science. Le premier est celui qui dit : «Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux (Son) commandement descend, afin que vous sachez qu’Allah est puissant en toute chose et qu’Il embrasse tout de Sa science » (Sourate 65 verset 12).Dans le second verset, Le Très –Haut précise : «  je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Sourate 51 verset 55).

Ainsi, Serigne Touba pose la problématique de la science en ces termes : « Comment veux-tu adorer ce que tu ne connais ni par son nom, ni par les attributs de son Essence et dont tu ne sais pas ce qui Lui est dû comme égard et ce qui Lui est indigne de lui comme qualification. Aussi, comment peut-on pratiquer un culte que tu ne connais pas ? »

Dans son livre Massalik Al Jinan, Khadim Rassoul pose le postulat suivant : « Sache frère que la science est mieux que l’action, étant son fondement. Heureux est celui qui l’a acquise » (v 103). Cependant, précise-t-il dans le second axe de sa pensée, le Cheikh soutient que « Cette science ne peut porter de fruits qu’avec l’application par la pratique. Ainsi, science et action sont le souffle vital qu’un musulman doit chercher à atteindre car un peu d’actions fondées sur la science à plus de récompense sans doute que beaucoup d’actions avec ignorance. »

Devenant plus pragmatique au vers 130, Ahmadoul khadim dispose : « qu’un seul verset lu avec réflexion est plus méritoire que la lecture de tout le coran sans réflexion ! ». (…)

Serigne Khadim Gaydel Lô

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH