الجمعة 7 جمادى الثانية 1439 Saturday 24 February 2018

Netali [50] : Les Xassaïdes de Serigne Touba (première partie) Featured

A chaque fois que le Seigneur investi un élu d’une mission auprès de ses semblables, Il met à sa disposition un pouvoir hors du commun, qui est en corrélation avec son époque, et qui crée nécessairement l’unanimité autour de lui.

Ce fut ainsi pour les envoyés du Tout Puissant, à l’image du prophète Moïse qui est apparu dans un monde où la magie et l’envoutement prédominait. Dieu lui a doté d’une canne qu’il pouvait transformer volontiers notamment en serpent et ceci fut la principale force de celui-ci durant sa mission. Le fils de Mariam, Insa (jésus Christ) l’esprit saint, dont l’époque coïncida avec l’avènement de la médecine s’est vu, quant à lui, octroyé des pouvoirs thérapeutiques hors normes qui lui permettaient entre autre de faire marcher des handicapés, de rendre la vue aux aveugles, de ressusciter les morts. Le prophète Mohamed (psl) dont l’époque fut marquée par la rhétorique et la poésie (balâha en arabe), a également été pourvu par le Seigneur d’un outil de communication d’une spécificité sans précédent. Ainsi, au moment où la parole de l’artiste devenait un phénomène de société incontournable, le Tout Puissant a solidifié la position de son Messager (psl) avec un phénomène qui dépasse l’entendement de tous ces partisans de lettres : il s’agit de sa propre Parole à travers le Saint Coran. D’ailleurs à propos de ce Livre Sacré, le Seigneur a assuré que si l’ensemble des hommes et des génies (djins) unissaient leurs forces, ils ne pourraient produire une œuvre semblable au Coran : ceci fut l’œuvre qui éblouit l’Arabie. Il en sera ainsi jusqu’à notre époque avec l’avènement de notre vénéré maître Cheikh Ahmadou Bamba qui a revigoré cette tradition littéraire, sachant bien entendu qu’il n’y aura plus de prophètes après Seydina Mohamed (psl). Cheikhoul Khadim a vu ainsi, son ère dominé par l’art de la maîtrise du Saint Coran et des sciences religieuses. De ce fait, le Cheikh s’est de prime à bord investi sur l’écriture poétique avec l’objectif de réactualiser les écrits de ses prédécesseurs. C’est par la suite qu’il entama son immense œuvre lyrique destinée à glorifier la meilleure créature du Seigneur, le Prophète Mohamed (psl), certifiant ainsi que :

«Le Meilleur des créatures ma honoré en orientant mon œuvre pour lui vers l’écrit

C’est pour cela que tous mes écrits seront élevés très haut par le Maître des cieux ».

Fort de ce privilège qui lui est attribué, Cheikh Ahmadou Bamba considère que prier sur la mer ou dompter un lion n’a rien d’extraordinaire car ce sont que des créatures qui obéissent au Créateur. Ceci dit, son œuvre littéraire destinée à magnifié le Messager (psl) de Dieu est ce qu’il considère comme son miracle. Ainsi rien au monde ne pourra égaler la valeur essentielle des Xassaïdes  dans le mouridisme. Il incombe, dès lors à chaque mouride de les glorifier et de leur voué la considération adéquate à l’image de son hauteur qui s’en émerveillait au point que, quand ses propres disciples, en l’occurrence Cheikh Massamba entre autre, se mettaient à les déclamer, il se mettait aussitôt à claquer les doigts.

Serigne Khadim Gaydel Lô

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH