الأربعاء 24 ربيع الأوّل 1439 Wednesday 13 December 2017

Nétali[47] : Les miracles du Prophète Mohammed (psl) Featured

Lorsqu’Amina donna naissance à notre vénéré Mohaamed (psl), elle a vu une lumière qui éclairait les palais de Syrie. C'est à cela que faisait allusion son oncle Al Abbas (ra), lorsqu’il dit dans son poème : «Quand tu es né, la terre brillait et l'horizon est illuminé par ta lumière. Nous voyageons dans cette lumière et dans les sentiers de la justice». Parmi les merveilles de la naissance de l’élu le plus pur on note également que le Palais de  Kisra l'empereur de Perse fut ébranlée et quatorze de ses balcons effondrés, l'eau du lac de Tibériade Sivah a également diminué, et le feu de Fars en Perse éteint (selon de nombreux récits, ce feu avait brûlé sans interruption pendant un millier d'années). A cet occasion également la sécurité des cieux a été augmenté, étant rempli de plus de gardes en plus des étoiles filantes qui ont empêché les démons de s'y cachaient. La compétence des devins et la magie des sorciers furent également closes. Cheikhoul Khadim est revenu en détail sur ces merveilles dans dans « Jazboul Khoulob » :

« Turida fiha bin nujum  anis samawatir rajam, wa farra khasiran yulim bi hizbihi wakami » : Cette nuit, le maudit Satan a été chassé des sphères célestes par des jets sous forme d’étoiles filantes et il prit la fuite bredouille et balme avec sa faction en détresse. »

« Sata’a hina wulida khayru nabiyin qad bada salla alayhi man hada fu adahu bil hikami » : A rayonné au moment où naquit le meilleur prophète,  que celui qui a guidé son cœur par les sagesses lui accorde sa prière.

« Nurun’azimun khad yara bihi khusura khaysara man kana fi ummil qura makkata khayril hurumi » : Une lumière sublime par laquelle celui qui se trouvait dans la mère des cités la Mecque qui est la meilleure enceinte sacrée apercevait le palais de César.

« Iwanu kisran sada’a fiha wa khablu rufi’a samkun lahu fartafa’a nahwa samal mukarrimi » : Le hall du palais de Chores a craque dans cette nuit alors que jadis sa toiture était si élevée vers le ciel de celui qui honore. 

Au Messager d'Allah a été également accordé, durant sa mission, des miracles comme aucun autre Prophète, ceci afin que les gens de tous les temps puissent être témoins du rang et de l'honneur accordés à son égard. C’est la grâce de Dieu qui voulut que les pierres disaient leurs bénédictions sur lui, ou que lorsqu’il marchait une nuée le suivait pour le protéger de la chaleur. C’est aussi de Sa grâce que le bien aimé avait une sueur tellement aromatisée que les gouttes étaient collectées par ses compagnons et utilisés comme parfum. Ce sont ces miracles que son noble Serviteur, le Saint de Touba décrit pour que nous y méditions. Nous pouvons, notamment évoquer le fait qu’il fut le seul à faire le voyage de nocturne (Israa et Miraj) de la Mecque à Jérusalem, puis vers le ciel où il rencontra tous les autres prophètes qu’il guida dans la prière. Serigne Touba en dira si parfaitement dans « Mawahibu Nafih» :

« Mahad dalala , abdal jalala, abdal jamala lil atqiya-i » : Ce voyage nocturne a effacé l’égarement, reflété sa grandeur, et a manifesté sa beauté pour les pieux.

« Qad qaddamuhu, izwajahuhu, wahtaramuhu , zami naqa-i » : Les prophètes l’ont mis en tête quand ils l’ont reçu, ils l’ont révéré eux qui ont de la pureté.

« Wa sada fihim, wabana hanhum, wa sina hanhum bahda liqa-i » : Il est noble parmi eux, il les a quittés et les a surpassés après son ascension.

« Lahu manaqib, lahu haja ib, lahu khara ib, bilane tihaa-i » : A lui les exploits, à lui les miracles, a lui des prodiges sans aucune limite.

« Zabyun yakallim dabbnun yusallim tayrun yu hazzim kazi daha-i » : Une gazelle qui parle, un iguane qui le salue, un oiseau qui rend hommage tel un génie.

« Sarhun tasiru hayrun yafuru, bi run tafuru, bila richa-i » : Un arbre géant qui marche, une pluie qui tombe en averse, un puits qui déborde sans l’intermédiaire d’une corde.

« Jiz hun yahinu, lahu ya inu, zi bun yahinnu, birah yich cha-i » : Une souche qui lui témoigne de l’affection et qui gémit, un loup qui survient pour garder le bétail.

A cela s’ajoute le fendage de la lune, la survie de 13 ans après avoir été empoisonné, la toile d’araignée qui couvrit la grotte lors de l’exil ou encore l’eau qui jaillit de sa main durant le voyage avec les disciples. Voici autant de miracles qui témoignent de la précellence de notre vénéré Prophète Mohammed (psl).

Serigne Khadim Gaydel Lô BOROM NDAME

Rate this item
(0 votes)
Last modified on %AM, %27 %479 %2017 %10:%Nov

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH