الأربعاء 24 ربيع الأوّل 1439 Wednesday 13 December 2017

Xam sa diné[6] : La profession de foi : la croyance envers les envoyés de Dieu (paix et salut su eux) Featured

Dans sa viatique pour la jeunesse, Cheikhoul Khadim aborde la phase de la profession de foi qui consiste à croire aux messagers du Seigneur avec ces propos : «Votre crédo à l’endroit des Envoyés consiste à croire en eux et à ce qu’ils ont reçu de leur Seigneur. »

Le Cheikh a ensuite éclairci leurs qualités et la considération qu’il sied à leur égard. Ainsi Serigne Touba nous apprend qu’il leur est dévolue un certain nombre de vertu, indispensable, pour accomplir leur mission. Parmi ces vertus, il cite notamment  la SINCERITE, la FIDELITE et leur TRANSMISSION DU MESSAGE, avant de prohiber, à l’égard de ces prophètes, toutes considérations leur rendant coupable de parjure, de mensonge et de dissimulation de la Vérité. Ceci, en sachant que leur Sincérité, consiste à communiquer exactement ce qui correspond à la réalité à rapporter, que leur Fidélité est la préservation de l’ensemble des organes du corps, de façon absolue de commettre ce qui est illicite, ou ce qui est blâmé par le Seigneur ; quant à la Transmission, elle consiste à exécuter l’ordre qu’ils ont reçu, à savoir : communiquer la Vérité aux créatures.

Cheikhoul Khadim soutient également dans son ouvrage qu’il est possible qu’il arrive à ces prophètes tout accident qui arrive aux humains et qui ne conduit pas à l’avilissement, tel que la maladie si elle n’est pas n’est pas repoussante. Il est également possible à leur égard le mariage, aller au marché, la vente, l’achat, manger et boire, car tout cela leur augmente la meilleure rétribution.

Concernant la preuve de la Sincérité des prophètes, ce sont les miracles qui leur proviennent du Très Haut ; comme si le Seigneur disait par ces miracles : « Mon serviteur que voici, est sincère dans tout ce qu’il annonce ». Ces miracles constituent un phénomène prodigieux, subordonné à la Mission d’Invitation à DIEU avec un défi à relever de la part du prophète, lancé avant la réalisation de l’opération et qui rend impuissant, dans le temps, tout opposant qui veut porter la contradiction à ce défi : ceci relève de l’Assistance Victorieuse du JUGE.

Pour ce qui est du nombre de l’ensemble des Prophètes et des Envoyés, il est équivalent à la valeur numérique du composé alphabétique "QAKADUN" (Qâf = 100 ; Kâf = 20 ; Dâl=4) soit cent vingt-quatre, multiplié par mille. Ce qui nous donne un nombre exact de 124.000, d’après Serigne Touba.

Cependant, le Cheikh nous exhorte à distinguer ceux qui figurent dans le Coran, dont le nombre correspond à la valeur numérique du composé "KAHUN" (Kâf =20 ; Hâ =5), soit vingt-cinq(25), que sont : Mohamed (psl), Adam, Noé, Houd, Esdras, Loth, Saleh, David, Joseph, Jonas, Job, Aaron, Jean-Baptiste, Jacob, Elie, Elisée, Abraham, Isaac, Ismaël, Moïse l’Interlocuteur,  Zacharie, Salomon, Zhul-Kifli, Jésus et Chouaïb.

 

Khadimrassoul.net

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH