الإثنين 22 ربيع الأوّل 1439 Tuesday 12 December 2017

Xam Sa Diné : La profession de la foi partie 1 Featured

La science utile a été considérée par Cheikhoul Khadim, durant son séjour terrestre, comme une chose incontournable dans la vie d’un être humain en quête de salut. Il n’y a d’ailleurs rien de surprenant en cela du fait de sa qualité de Serviteur privilégié du Messager de Dieu (PSL) et de Sauveur des âmes. De ce fait, dans le cadre de l’éducation spirituelle qu’il dispensait aux disciples, Cheikhoul Khadim  a mis en place un cadre propice à la réalisation du premier devoir que Dieu a ordonné à l’homme dans la logique de l’adoration, il s’agit de s’instruire : IQRA. Dans son entreprise, Serigne Touba lança le concept de Djihadoul Ilm, comme nous l’a dit Serigne Khadim Gaydel Lô, pour ainsi montrer clairement que le seul domaine de compétition qui méritait de se prévaloir était celui de la connaissance, avant d’y ajouter que : « il ne s’agissait plus de se lancer dans une quelconque entreprise guerrière et violente, mais plutôt, pour le musulman, d’exceller dans l’action de recherche scientifique en ce qu’elle est la clé salvatrice permettant un épanouissement tant spirituel que temporel. »

Dans sa mission pédagogique, le Cheikh a produit un grand nombre de manuscrits destiné à l’apprentissage de toutes les parties de la religion que d‘ailleurs nous allons étudiés dans cette rubrique hebdomadaire. Nous allons abordés, en premier lieu, la foi en Dieu avec comme support l’œuvre du Cheikh intiulé : « La viatique des adolescents ».

Ainsi Cheikhoul Khadim dit :

« Votre foi, ô vous les adolescents, en Celui à Qui appartiennent les petits et les grands consiste en ce que vous croyiez en DIEU, aux ANGES, aux LIVRES REVELES de Celui Qui guide l’homme ou la femme engagés dans la Voie de DIEU, au JOUR DU JUGEMENT DERNIER, aux Nobles ENVOYES DE DIEU et au DECRET DIVIN qui réalise mes vœux.

Votre foi en votre SEIGNEUR est d’attester que Son EXISTENCE est Réelle. Il est le PRIMORDIAL, sans commencement, Il est le SUBSISTANT sans fin. Il est DIFFERENT de la totalité des créatures, Il se SUFFIT à lui-même. Il est UNIQUE, Il n’a point de second, Il n’a jamais cessé, qu’Il soit exalté de prouver Sa GRANDEUR dans toutes Ses Manifestations. Il est SINGULIER, Lui qui est l’UNIQUE, dans Son Essence, Ses Attributs et dans l’ensemble de Ses Actes. Il n’a de second ni dans Son Essence, ni dans Ses Attributs, ni dans Ses Actes et il élit qui Il veut. PUISSANCE et VOLONTE Lui reviennent nécessairement ; par conséquent, adore-Le et vénère Le ! La SCIENCE, la VIE, de même que l’OUÏE, la VUE et la PAROLE reviennent nécessairement au maître des humains. Aussi, il faut savoir que notre SEIGNEUR, le TRES-HAUT, est  le TOUT-PUISSANT, LE PLUS PARFAIT VOLONTAIRE et  qu’Il ne cesse de Se Glorifier. Il est Le SAVANT, le VIVANT, l’AUDIANT, c’est Lui qui pourvoie. Il est le MEILLEUR VOYANT et le PARLANT : puisse DIEU te guider par l’Onction de la Profession "IL N’Y A DE DIEU QU’ALLAH". »

Dans ce passage Serigne Touba clarifie les attributs du Seigneur Tout-Puissant et nous enseigne par là même, la considération suprême que le croyant doit avoir envers son Créateur à la Grandeur inégalable.

Prochainement nous en viendront aux attributs qu’il est formellement interdit d’accorder au Créateur des cieux et de la terre.

Abdoul Aziz Faye

Rate this item
(0 votes)
Last modified on %PM, %06 %734 %2017 %16:%Oct

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH