الإثنين 22 ربيع الأوّل 1439 Tuesday 12 December 2017

Actualités Islamiques

Actualités Islamiques (370)

L'organisation du Magal chez Borom Ndame prend un autre envergure cette année . En effet une innovation de taille réalisée par la division des cellules du Diwane Rahmatane Lil Haalamina vient s'ajouter au programme : la final de la tournée Chahaadatou Chahiid.

C’est en 2014 que la tournée a débuté dans les différentes cellules de ladite Diwane à savoir Grand Thiès, Diamagueune, Yeumbeul, Grand Standing... . A la sortie de ces tournée quatre candidats ont été retenu pour disputer la finale . Le meilleur qui aura agréablement chanté les panégyriques  de Borom Ndame remportera le precieux sésame.

Qui sera le vainqueur ?  Suivez l'événement en direct sur Khadimrassoul.net .

Bakhdad à l’heure du Grand Magal de Touba 2015

A 48h du grand Magal de Touba, la communauté gaydelienne s’affaire dans les dernières préparatifs de l’événement annuel le plus vibrant. La cité religieuse commence à afficher un calme notoire après le départ des camions transportant les bagages et matériels d’organisation.

L’affluence se prépare à partir de toutes les cotés du sénégal où la communauté  est représentée.

Serigne Khadim Gaydel Lô a depuis le début du mois de Safar  un calendrier plus chargé avec des audiences multiples et une coordination continue pour ne laisser aucun détail.

Cette année, le comité de pilotage a peaufiné sa stratégie d’organisation avec  des innovations majeures comme la mise à disposition de bus de transport pour l’institut coranique et entre autre   l’acquisition de matériels neufs.

Khadimrassoul.net compte vous faire vivre dans tout son art, cet événement spécial.

En ce troisième jour du mois béni de Mouharram naquit cheikh Abdoul Khadir Mbacké à Ndame Daroul Halim. Ce jour là Cheikh Ahmadou Bamba fit venir son bras droit, Mame Thierno Ibra Faty pour lui donner des recommandations à l’endroit du nouveau né qui allait devenir son 4e khalif et formula ses prières tout en se réjouissant de cette bonne nouvelle. Il dit à Thierno d’emprunter le chemin le plus long possible pour aller le baptiser car qui croisait son chemin serait épargné des flammes de l’enfer.

Sa mère Sokhna Aminata Bousso est la fille de Serigne  Mboussobé, un frère de Sokhna Diaratoulahi, la mère du Cheikh. Ainsi de par sa mère, Serigne Abdoul Khadir Mbacké aurait été le neveu du Cheikh s’il n’avait pas été son fils.

Il fit ses études coraniques auprès de Serigne Abrourahmane Lo à Ndame, et poursuivit son cursus avec les sciences religieuses  à Guedei Bousso avant de se rendre chez Serigne  Modou DEME un des érudits de cette époque avec qui il compléta son périple universitaire.

Fin lettré, il marqua de son empreinte indélébile chaque  personne qui le rencontrait et à travers sa très vaste culture il émerveillait  ceux qu’on lui présentait.

Sa vie était partagée entre les recommandations du Maitre de l’univers et les actes surérogatoires selon la tradition du prophète Muhammad (PSL) tels qu’enseignés par son illustre père, le Serviteur privilégié du plus louangé parmi les  envoyés.

Il incarnait avec la plus grande perfection les valeurs communautaires de l’islam en entretenant d’excellentes relations avec toute la Ummah et fit de la tradition du prophète son sacerdoce ; on croirait revivre l’époque du Cheikh dont il serait une véritable métempsycose.

Entre prière du vendredi, celui des fêtes telles que la tabaski, la korité ; il se pointait toujours le premier jamais quelqu’un ne pouvait dire qu’on attendait l’imam en ces occasions de rassemblement communautaire.

« Wa maa oumirou, illa li yahboudoullaha…… » et « Wa ma khalqtoul jinnah wal insa illa li yahboudùni » ces versets coraniques  semblaient être les socles sur lesquels il s’appuyait pour témoigner la sacralité du devoir d’adoration.

A son actif on comptabilise selon le témoignage de son plus proche entourage, 55ans de prière en groupe. Il dirigea la prière du vendredi dans la grande Mosquée de Touba pendant 23 ans durant lesquels il fut absent uniquement le mois où accompli pèlerinage à la Mecque  et les trois jours qui précédèrent son rappel à Dieu.

On raconte de source sûre qu’un jour à Bakhdad son fief, il pleuvait des cordes au moment de l’appel du muezzin pour la prière de Zuhr (tisbaar), les disciples le supplièrent de rester prier pour éviter d’être  trempé en ce mauvais temps, alors il prit un parapluie et se dépêcha vers la mosquée. A son retour il précisa qu’avoir les habits mouillés valait beaucoup mieux que de les avoir calcinés.

Son engagement à perpétrer la tradition du Prophète reflète Son attachement à faire valoir l’éducation, l’apprentissage et surtout la pratique des préceptes enseignés dans les nombreux daara qu’il implanta  un peu partout.

Veritable Ascèse on le reconnaissait par sa sobriété, sa stature, sa démarche rapide. Il visitait souvent les sépulcres de ses Grands parents, Serigne Mor Anta Sally à Dekhlé, Sokhna Diarra Bousso à porokhane et tant d’autres.

Son magistère fut si court (11mois), il vécu à l’instar de son père 75 ans pendant lesquels il marqua tous ses contemporains de par ses qualités humaines, ses valeurs morales, sa lumière et son ouverture inégalées.

Malgré son désintéressement des richesses mondaines, il fit l’objet de deux tentatives d’assassinat dont il fut épargné par la seule  volonté de Dieu. Aujourd’hui cela devrait éveiller nombres de défenseurs de  l’islam car si à cette époque là l’on se permettait une telle abomination envers un saint homme de la dimension de Serigne Abdoul Khadir Mbacké alors toutes nos craintes se justifient en ces jours sombres.

Birane Ngom

KhadimRassoul.net

{fcomment}

Journée Lecture du Saint Coran trois fois de suite, prélever l'aumône et un repentir sincère envers notre Seigneur dans toutes les Mosquées du Sénégal pour tous les musulmans le vendredi 16 octobre 2015. 

Bakhdad : Le comité de quartier en offensive contre le paludisme.

Le samedi 22 Aout le comite de quartier de Bakhdad a organisé une journée de sensibilisation contre le paludisme sous le patronage de Serigne Khadim Gaydel Lo, du maire de Thiès Mr Talla Sylla et des dignitaires du quartier.

Cette journée est organisée par commission santé dirige par Mr Aw avec la collaboration des postes de sante Thiès et aussi avec l’appui du Programme Nationale de lutte contre le Paludisme  (PNLP) et la couverture Maladie Universelle (CMU).

Le chargé Mr Aw a fait un bilan à mi parcours et les réalisations faites par la commission. En effet pendant la veille le Service Nationale de l’hygiène a effectue une séance de pompage de la ville, les femmes du quartier eux aussi  nettoient la ville chaque semaine. Grace à leur engagement et détermination Bakhdad est devenue une ville propre. Avant cela des rencontres ont été faites avec les différentes autorités de la région de Thies. C’est  Sans doute cela qui les a beaucoup aider à  réussir cette  journée

Réalisations du comité :

Ensuite Mr Mbodj a fait un important débat sur le paludisme. Il a expliqué les méthodes de préventions à adopter cotre la maladie, de remarquer les symptômes, et de d’aller le plus tôt possible au poste de santé le plus proche car cela facilitera le traitement de la maladie. S’en ai suivie aussi des séries de questions réponses afin de tester la connaissance des populations sur la maladie.   Et la Distribution de  moustiquaires imprégnées aux résidants du quartier.

Paroles de talla

Prenant la Parole Mr Talla Sylla a tenue d’bord à féliciter les organisateurs de cette journée, puis de les promettre 200 moustiquaires dans les jours à venir. 

Khadimrassoul.net - Bakhdad

Touba a célébré la fête de l’Aïd-el-fitr ce samedi. La prière a eu lieu non loin de la grande mosquée sous la présence du Khalife Général des Mourides, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké. Plusieurs personnalités mourides, dont Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre ont effectué le déplacement. La prière était conduite, comme d’habitude, par Serigne Fallou Mbacké Abdou Khadre.

 

Dans le sermon fait au nom du Khalife des Mourides, l’Imam est revenu sur le devoir des musulmans d’éviter la division. « Unis, il sera impossible de nous fragiliser. Efforçons-nous à être ensemble », dit-il. Dans ce cadre, Serigne Sidi Mokhtar priera pour que la paix revienne dans le monde musulman, proie à des turbulences ces mois derniers. Il accentuera aussi son prêche sur la solidarité, le pardon mutuel et la tolérance. Dès l’entame de son sermon, le marabout a d'abord parlé de la propreté dans et hors des maisons, souhaitant de chaque Sénégalais qu’il en fasse une priorité. Il rendra hommage aux chefs religieux et aux chefs coutumiers du pays, pour terminer. 

La lune a été vue ce soir à bakhdad après la cérémonie de cloture du foulkou mashoune présidée par son excellence Borom Ndame.

Khadimrassoul.net souhaite à tous ses internautes une bonne fete de l'aid el fitr.

C’est dans la journée du 15 juillet 2015 qu’a eu lieu la cérémonie commémorative destinée à primer les pensionnaires du daraa de Touba Bakhdad. Cet événement d’une très grande envergure est annuellement célébré au 27ème jour du mois de ramadan. C’est une date qui revêt un caractère assez particulier du fait de l’importance que porte le sauveur de la jeunesse à cette progéniture de la communauté.

Vêtus de boubous traditionnels, cousus pour la circonstance les jeunes ont dans une ambiance décontractée réussi à exprimer leur enthousiasme et leur joie de la plus belle des manières. Ils étaient une centaine à participer à ce concours tant prisé par les jeunes de Thiès. L’assistance y compris les officiels et les chefs religieux issues de toutes les familles religieuses du Sénégal furent submergées d’une profonde émotion à l’écoute de ces belles sonorités.

En effet Borom Ndame a su au fil des années inculqué à ces pensionnaires du daraa une maîtrise du coran et un savoir faire inégalable. Ils étaient à l’honneur et ont rendu cette journée magnifique. A la sortie des différents concours appelant le pensionnaire à avoir une parfaite maîtrise de la langue par le récital, de la connaissance et de l’éducation, une dizaine de talibés eurent le privilège de recevoir un prix d’honneur et le diplôme attestant l’achèvement de leur apprentissage coranique. L’assistance était en transe, les jeunes ont rendu la journée mémorable.

Les guides religieux ont à tour de rôle montré au noble de Ndame toute leur satisfaction. Ces derniers disent être éblouis par la qualité de l’enseignement délivré sur les lieux. Ils ont par ailleurs pris l’engagement de raffermir les liens unissant la lignée de Ndame aux autres confréries. Borom Ndame dans sa noble mission de servir l’islam  cherche à améliorer les conditions dans les quelles sont les talibés. Il assiste tous les Daaras environnants de la cité religieuse de Bakhdad et dans le Sénégal tout en vulgarisant l’image du Daara modèle de Bakhdad.

Apres avoir reçu leurs distinctions, les pensionnaires du daraa ont rejoint leur appartements pour poursuivre leur programme journalier. Les adeptes et sympathisants se sont réjouis de ce programme assez riche et diversité. Borom Ndame s’est réjouis à son tour de la réussite de cette somptueuse journée et à prié pour un Sénégal de paix et de quiétude.


KhadimRassoul.net

Le monde est conçu de sorte que la réalisation de toute destinée passe forcément par des épreuves. Dura lex ser lex (la loi est dure mais c'est la loi), Dieu l'a voulu ainsi. Voilà ce qui explique pourquoi les élus du Tout-Puissant ont tous eu à faire face à de farouches et violentes oppositions, mais le triomphe a toujours été du côté des sages. Ainsi des Prophètes aux héritiers en passant par les compagnons personnes n'a fait exception à la règle.
Nous pourrions citer à titre d'illustrations un nombre pléthorique de prophète ou de saint ayant subi des épreuves à peine croyable, mais comme nous le dirait Serigne Khadim Gaydel Lô: " Serigne Touba est l'Alpha et l'oméga de mes pensées." Raison pour laquelle  nous nous en tenons au fondateur du Mouridisme qui a subit plus d'une trentaine d'année de captivité et de résidence surveillée dont un peu moins de 8 ans d'exil en Afrique central. Les colonisateurs, terrifiés par les masses qui convergent vers Cheikh Ahmadou Bamba décidèrent de l'exiler en Afrique central, là où il aura à subir des atrocités de toutes sorte. Ainsi, de Diéwol à Mayomba en passant par Saint-Louis et Dakar, du lion affamé aux taureaux, du bûcher à la fusillade sans oublier l'île maudite de wir-wir, Cheikh Ahmadou Bamba aura tout vu.
Mais ce sont les fruits de cet exil périlleux qui nous procurent aujourd'hui toutes nos grâces et nos largesses.
Cependant, loin de nous la prétention de faire le récit de l'exil de Khadim Rassoul au Gabon à travers ce texte, vu les motifs, les étapes, la quintessence du voyage, ce serait vraiment prétentieux de notre part.
Ceci dit, nous voulons revenir sur le passage inoubliable du Cheikh à Ndame Sanoussi juste après son retour d'exil au Gabon; car ce qui s'y est passé en dit long sur la victoire triomphale obtenu par Serigne Touba sur les légions du damné.
C'est à la date du 08 novembre 1902 coïncidant avec le 6ème jour du mois de chahbane de l'an 1320 de l'Hégire que Cheikh Ahmadou Bamba débarqua au port de Dakar. Il fut ensuite emmené à Saint-Louis où il est resté jusqu'à la fin du mois lunaire de chahbane. Au premier jour du ramadan 1320 H, Serigne Touba quittait Saint Louis pour aller à Louga. Après quelques escales chez son frère Cheikh Thioro Mbacké et chez Dioulo Cissé, il arriva à Ndame Sanoussi chez Serigne Cire Lô au cinquième jour du ramadan. Il avait prévu de passer trois jours avant de reprendre son chemin. Mais c'est durant sa première nuit chez Serigne Cire Lô que l'ange Gabriel vint à Cheikh Ahmadou Bamba pour l'informer que le Tout-Puissant veut qu'il reste à Ndame Sanoussi durant tout le mois de ramadan. Ce fut ainsi la volonté divine que le fondateur du moudisme reste jeûner avec le peuple de Ndame dont la particularité se manifeste à travers l'importance accordée au Saint Coran dans leur quotidien. Quand Serigne Cire fut informé, il a pris toutes les dispositions afin que le séjour soit inoubliable. Chèvres, moutons, bœufs, chameaux étaient au menu chaque jour durant le séjour. Tous les disciples, même les grands ralliaient Ndame Sanoussi. La liesse était démesurée. Autant le chagrin de la séparation était fort, autant la chaleur des retrouvailles était dense. Dans la nuit de la destinée ou leylatoul Qadr, Khadim Rassoul rassembla les dignitaires des différents Ndames et leur dit: "il vous incombe rendre grâce à Dieu car Il m'a fait savoir que vous, peuple des Ndames et vos disciples, vous n'aurez jamais à endurer les peines causées par les anges de la tombe, en l'occurrence Mounkir et Nakir parce qu'ils vous reconnaissent".
Le Cheikh ne s'est pas arrêté là car à la fête de korité, dans son discours, il formule ces propos: "soyez heureux, vous êtes à jamais préserver des flammes de l'enfer."
Serigne Moussa Kâ nous édifie sur l'allégresse de ce séjour en versifiant que leur korité était plus agréable que le paradis.
Ceci nous conduit à penser à juste titre que les peuples des différents Ndames ont été les premiers à savourer les délices des innombrables acquis qu'a su conquérir Khadim Rassoul durant son exil au Gabon.
Certes leylatoul Qadr ne sera jamais semblable à celui de 1902 chez Serigne Ciré Lô, néanmoins nous vous invitons à venir la célébrer avec Serigne Khadim Gaydel Lô ce 16 juillet 2015; car voyez-vous si c'est à ce jour que Ndame et ses disciples ont eu la garantie de leur salut, leur Héritier incontesté qui porte par ailleurs le titre de Borom Ndame, est de toute logique la meilleure compagnie qu'il soit pour cette nuit du destin.
Khadimrassoul.net vous souhaite une agréable nuit de la destinée en compagnie de Serigne Khadim Gaydel Lô BOROM NDAME.

{fcomments}

Dans sa grandeur et dans son omnipotence, le Tout-Puissant a béni le mois de ramadan de sorte que les bienfaits qu'il englobe dépassent de loin l'entendement humain. Ainsi, ajouté au fait qu'il soit source de miséricorde, le ramadan est une occasion unanime pour tout croyant d'acquérir une élévation spirituelle considérable à travers les bonnes actions et les actes de dévotions. 
Ainsi des Nafilas au jeûne en passant par les prohibitions des maux toutes les conditions sont réunis pour acquérir un développement spirituel considérable et obtenir au cas échéant le pardon et la miséricorde du Maitre des cieux et de la terre. A cette largesse Divine à l'encontre de l'humanité durant le mois de ramadan, s'ajoute un joyau dont la substance mérite l'attention, l'admiration mais également l'intention ferme d'en tirer profit de la part de tous musulmans.
Il s'agit du "leylatoul khadr" communément appelé la nuit de la destinée.
Encore appelée "Nuit de la Détermination", c'est durant celle-ci que survint la première révélation du Coran. Dans Livre Sacré, ALLAH définit au cours de La Nuit l'avenir du monde pour l'année à venir. Elle doit son nom, selon une hypothèse, aux événements (distribution des richesses, décès, etc.) qui auront lieu au cours de l’année suivante; il est aussi tenu en compte son importance et son haut rang (quadri) auprès d’Allah.
Notre Seigneur met en avant son importance dans deux Versets : "Et toi, sais-tu ce qu’est la nuit du destin ? « La nuit du destin vaut mieux que mille mois ». Autrement dit, les bonnes œuvres accomplies lors de cette nuit bénite rapportent la récompense de mille mois de labeur, soit plus de quatre-vingt-trois années. Ce qui démontre la valeur extraordinaire de cette nuit.
Le Prophète (psl) qui était à l’affut de ses mérites, nous prescrit : « Celui qui prie la nuit du destin avec foi et à l’affût de la récompense verra ses péchés, passés et futurs, pardonnés. »
En outre, Allah nous informe qu’à cette occasion, les anges et l’Esprit (Gabriel) descendent du ciel. Puis, la sourate conclut : "Elle est paix jusqu’au lever de l’aurore".
La nuit est qualifiée de paix (Salam) en raison de son importance et des biens immenses et bénits qu’elle comporte ; en s’en privant, on se prive d’un bien immense. 
Ceci dit, pour des raisons que nous ignorons, aucune précision n'a été donnée sur la localisation de la nuit en question.
Notre vénéré guide, Cheikh Ahmadou Bamba a, quant à lui décliner un calendrier qui permet de localiser la nuit de la destinée.
Ainsi dans un de ses poèmes, Khadim Rassoul dresse une correspondance qui permet de la situer avec exactitude dans le mois. Voici ce calendrier perpétuel, qui donne la nuit de Laylatul Qadr en fonction du 1er jour du mois de ramadan:
- Si le 1er jour du Ramadan est Dimanche, la Nuit de Laylatoul Qadr sera le 27
- Si le 1er jour du Ramadan est Lundi, la Nuit de Laylatoul Qadr sera le 19
- Si le 1er jour du Ramadan est Mardi, la Nuit de Laylatoul Qadr sera le 25
- Si le 1er jour du Ramadan est Mercredi, la Nuit de Laylatoul Qadr sera le 17
- Si le 1er jour du Ramadan est Jeudi, la Nuit de Laylatoul Qadr sera le 23
- Si le 1er jour du Ramadan est Vendredi, la Nuit de Laylatoul Qadr sera le 29 - -Si le 1er jour du Ramadan est Samedi, la Nuit de Laylatoul Qadr sera le 21 .
Al Qadr sera toujours une nuit du jeudi au vendredi. Et Ce sera toujours un jour impair. En un mot, laylatoul Qadr est une nuit extraordinaire ; elle est bénite et constitue un bienfait immense pour les serviteurs d’Allah. Le musulman doit tout mettre en œuvre pour en profiter et jouir de la récompense qu’elle rapporte, lui qui en a grand besoin !  

   
Khadimrassoul.net vous donne rendez-vous ce jeudi 16 juillet pour la célébration du Leylatoul Qadr sous la direction Serigne Khadim Gaydel Lô.

{fcomments}
© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH