الخميس 6 جمادى الثانية 1439 Friday 23 February 2018

Actualités Islamiques

Actualités Islamiques (377)

Dans l’odyssée des peuples, certains hommes écrivent les plus belles pages d’histoire du fait de leur héroïsme dans l’acte, leur courage dans la démarche, ou encore la pertinence de leurs doctrines … Bref leur contribution à l’épanouissement de la condition humaine. Au demeurant, il arrive que leurs actions soient si hautement méritoires que leur personnage dépasse la mesure du temps et de l‘espace ; pour verser désormais dans le domaine de l’universel.

Ainsi c’est avec contrition, alors que je quittai Paris pour rallier Milan lors de mon périple européen que j’appris la nouvelle de la disparition d’un de ces hommes à savoir Nelson Mandela. Devant ce fait, rendons de prime abord grâce à Dieu comme il sied en toute occasion. « Al mawt » ou la mort est une réalité à laquelle aucune âme ne peut se dérober. Allah en pose le postulat de base dans le Saint Coran : « Chaque âme goûtera à la mort ».   [Sourate 3, verset 185] ou encore « Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre […] » [Sourate 67, verset 2].

Mes condoléances vont tout naturellement vers la jeunesse africaine toute entière. Cette jeunesse est d’autant plus consternée que Mandela était l’une des rarissimes références encore vivantes à laquelle elle pouvait positivement s’identifier. A cette jeunesse éprouvée, nous disons que la consolation, si besoin en était, réside sur le fait que le nom de Mandela sera évoqué chaque fois qu’il s’agit de parler d’humanisme ou  de résistance non- violente face à l’oppression …et ceci à coté de notre illustre Maitre Cheikh Ahmadou Bamba ;

Quel bel état alors !

 Le personnage de Mandala fut toujours séduisant pour moi car j’ai toujours pensé qu’il fit sien bon nombre de concepts inhérents de Serigne Touba. Par exemple, les idéaux de persistance dans la quête de justice sociale ; d’enracinement dans l’ouverture et de générosité dans l’effort sont très coutumiers à l’apôtre de Touba. Du reste le succès de Mandela dans le long combat est une démonstration éclatante de la pertinence du choix non- violent dans la résistance   .

 Il demeure vrai qu’en l’action de Serigne Touba, l’adoration de Dieu est le substratum. Sa vie, son action de résistance se déterminent de bâbord à tribord par les concepts corrélatifs d’Unicité et d’adoration du Seigneur. Pour preuve, lorsque l’administration coloniale  le convoqua en Mai 1903 pour qu’il s’expliquât àNdar dans un délai de huit jours, sa réponse fut des plus véridiques «C ‘est le captif de Dieu qui rend cette réponse .Un captif de Dieu qui se suffit de son Maitre...Apres ceci, il fait connaître qu’il a reçu sa lettre et lui fait savoir comme réponse qu’il est le captif de Dieu et ne reconnaît pas d’autre maitre que Lui et ne rend hommage qu’a Lui seul..» .(Archives du Sénégal )  

Nonobstant , on note  qu’au-delà du concept de resistance pacifique face à l’oppression ,  bon nombre de methodes d’actions si propres au  Cheikh  se retrouvent dans la demarche de Mandela .Un ensemble de mots suffisent pour illustrer ces mèthodes : Indifférence face aux geôliers zèles  – Patience dans l’épreuve – Intransigeance dans l’idéal - Grandeur d’Ame dans la victoire - Assurance dans la démarche - Pardon aux ennemis - ... Autant de caractères quipermirent d’assurer une victoire totale et de projeter l’humanisme.

On remarque aussi qu’un vrai révolutionnaire se magnifie par sa transcendance dans la victoire et sa capacité à pardonner . Madiba après vingt sept d’emprisonnement invita ces anciens geôliers à  son investiture, comme qui dirait faisant sien ces propos de Cheikhoul Khadim qui avec trente trois ans de privation de liberté écrit dans « Prelude aux Eloges “J’ai pardonnéà  tous mes ennemis pour complaire à  Celui qui les a chassés loin de moi.  Ainsi, ne cherchais-je pas à me venger.  . » Ou encore dans Midadiouil réitère “(...) Je leur ai accordé mon pardon pour la Seule Face de Dieu, avec une pureté de cœur et pour la satisfaction de celui dont les traces sont suivies...”.

En somme l’œuvre de Mandela, semble être une sorte de prolongation des concepts de paix, de justice sociale enseignés par Cheikhoul Khadim autant que ceux de fierté et de dignité par rapport à la couleur noire.

Dés lors sa mémoire sera à tout jamais commémoré.

Nous prions qu’Allah dans Sa grande Mansuétude l’accueille dans son paradis .Ceci à l’aune de ce mois béni de Safar pour nous mourides et de cette prière humaniste de Serigne Touba (in Ya rahmanou : Ya Málikal Moulki Ya man jalla an khawadim Irham jammihal wara Ya hadiyan Radaha (Roi des rois O toi l’Inégalable ! Accorde Ta clémence aux humains O toi qui les guide toujours pour l’éternité.).

 

Serigne Khadim Gaydel  Lô Borom Ndame

Fait à Milan, Italie le  6décembre 2013.

{fcomments}

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH