الخميس 6 جمادى الثانية 1439 Friday 23 February 2018

Actualités Islamiques

Actualités Islamiques (377)

Le Khalif Général des Mourides Cheikh Sidy Mokhtar Mbackè a dépêché ce Jeudi 19 Mars 2015 à Tivaouane , une très forte délégation , venue présenter les condoléances de la Famille de Cheikh Ahmadou Bamba (rta) et de toute la Communauté Mouride , suite au rappel à Dieu de la doyenne de la famille Sy Sokhna Oumou Kalsom Sy Babacar, au porte-parole du Khalif General des Tidianes Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine. Dirigée par le Porte-parole du Khalif des Mourides Serigne Bass Abdou Khadre, la délégation était composée de Serigne Abdou Samath Mbacké , Serigne Modou Mahfouz , Serigne Abdou Lahat Gaindé Fatma , de l'Imam de la Grande Mosquée de Touba et d'autres dignitaires Mourides. Rappelons que le Khalif des Mourides Cheikh Sidy Mokhtar Mbackè a joint hier au téléphone Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine , peu avant l'enterrement de Sokhna Oumou Kalsom Sy.

 

 Mbacké Kadior constitue en ce  vendredi 20 Mars 2014 le lieu de convergence de toute la communauté mouride à l'occasion de la 79ème édition du Magal de Serigne Mouhammadou Lamine Bara Mbacké ibn Khadim Rassoul.

 Plus connu sous le nom de Serigne Bara,  Mouhamadoul Amine Mbacké est le frère cadet de Serigne Mouhammadou Moustapha Mbacké dont il est de même mère: Sokhna Aminata Lo.
 A l'image de la plupart de ses frères, Cheikh Ahmadou Bamba le confia très tôt à Serigne Dame Abdou Rahman Lo qui l’initia aux études coraniques. Après avoir mémorisé le Saint Coran, Serigne Bara en réalisa la calligraphie de façon impressionnante. D’ailleurs l’exemplaire présenté au Cheikh suscita sa bénédiction et son agrément.

 Après ses études en sciences religieuses auprès de Mame Thierno Birahim Mbacké à Darou Moukhty, Serigne Mouhammadou Lamine Bara Mbacké s’installa sur recommandation de Cheikhoul Khadim à Mbacké Kadior, après un bref séjour à Sanoussi.

 Mouhammadou Lamine Bara était un mystique confirmé et la rapidité de l’exhaussement de ses prières de même que ses prodiges « karama » dépassaient l’entendement. Tout ceci témoigne de son statut d’homme de Dieu, dont l’agrément obtenu auprès de Son Maitre, se mesure à la promptitude de l’accomplissement de ses vœux.
 Les populations le sollicitaient durant les épidémies et les periodes de secheresse pour implorer la Miséricorde Divine.
 Parallèlement a son pouvoir mystique, Serigne Bara était aussi un homme de dévotion. Croyant sincère, esclave de Dieu soumis a ses lois, respectueux de ses procurations et n’ayant d’autres ambitions que d'obtenir son agreement, sous les auspices de son vénéré guide Cheikhoul Khadim, Serigne Bara a bénéficie de la satisfaction de son seigneur comme lui aussi était satisfait de Lui.
 Travailleur infatigable, il s’est signalé parmi les preux dans la construction de la Grande Mosquée de Touba derrière son Khalife Serigne Mouhamadou Moustapha, aussi bien par ses contributions que par le nombre de ses disciples envoyés sur le chantier. Il était aussi un grammairien, un poète, un législateur et un juriste ; en atteste son immense production littéraire, allant des prières aux panégyriques, en passant par les litanies et les prières sur le prophète (PSL). Très attaché à son père, il lui dédia lors de son rappel à Dieu un poème dont cet extrait est révélateur : « O terre de Touba ! Réjouis-toi de la Grace qui te fut accordée le jour où tu reçus le Cheikh, une faveur que n’a obtenu aucun autre territoire. » Ses qualités morales et intellectuelles lui ont permis la prouesse de focaliser toutes les énergies de la communauté vers le développement de son terroir et du Mouridisme.
 La floraison des daras qu’il gérait dans la localité avec beaucoup de pédagogie en est une parfaite illustration.
 Sur le plan social, sa générosité était proverbiale et ses largesses envers les pauvres et les démunies était connues de tous au sein de la société.
 Sa vision économiste a beaucoup contribue au développement de la culture de l’arachide ainsi qu’a l’élargissement des variétés culturales par l’adoption de cultures industrielles comme le sisal et le coton.
 Il rejoignit son maitre  le soir du 18juin 1936, alors qu’il n’avait que 44ans. Certes, son séjour sur terre a été bref, mais Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké a laisse un héritage spirituel fécond que ses héritiers assurent avec foi et célérité à l'image du Khalif général des Mourides Serigne Sidy Mokhtar. 

{fcomments}

L’ambassadeur de la France au Sénégal, Jean Félix Paganon, a été reçu, ce mardi, par le Khalife Général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. L’entretien entre les deux hommes a eu lieu à Mbacké Kadjor, village de retraite  spirituel du chef religieux. L’ambassadeur français, qui dit avoir toujours inscrit dans son agenda cette visite depuis qu’il est venu au Sénégal, a tenu à rendre hommage au Khalife qui, selon lui, joue un rôle important dans l’harmonie et l’équilibre du pays. «Je suis venu rendre hommage à la confrérie mouride  à travers le Serigne et son porte-parole pour l’évident rôle que la confrérie joue dans l’équilibre et l’harmonie au sein de la société Sénégalaise. Un khalife qui est l’homme le plus influent du Sénégal», dira le diplomate.

Des propos tenus devant Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké, porte-parole du Khalife Général des Mourides qui avait à ses côtés Serigne Cheikh Abdou Mbacké Gaindé Fatma et Serigne Cheikh Bara Maty Lèye.

4 mars 2015 83 ans depuis le début de la construction de la Grande Mosquée de Touba.

Son édification fut décidée par le Cheikh Ahmadou Bamba en 1926. Le fils et premier successeur de Bamba, le cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké s'investit avec corps et âme pour la réalisation du projet, malgré un contexte national et international très difficile marqué par la crise économique des années 1930 et la Seconde guerre mondiale. Malgré l'opposition voilée de l'administration coloniale qui cherchait à contrecarrer le projet en lui imposant les conditions les plus draconiennes, Mouhammadou Moustapha, après avoir obtenu de l'Administration un bail sur 400 hectares, parvint à franchir tous les obstacles dressés devant lui pour poser la première pierre marquant le début effectif des travaux le 4 mars 1932. Un des obstacles majeur auquel il a été confronté fut la non disponibilité de moyens de transport pour acheminer les matériaux de Diourbel où s'arrêtait le train à Touba sur une distance de 45 km. Face à l'exigence des autorités coloniales de payer tous les ouvriers du chantier qui étaient ses adeptes et qui avaient par ailleurs accepté de faire de leur sueur leur participation au projet, Moustapha fixa alors avec les colons la paie journalière de chaque travailleur du chantier mais à son grand étonnement les ouvriers passaient à la caisse pour percevoir et reversaient immédiatement la paie comme contribution. Il entreprit alors de construire les rails sur toute cette distance. À sa disparition en 1945, les travaux furent repris par son successeur Mouhammadou Falilou M'Backé, deuxième fils de Ahmadou Bamba. La mosquée fut inaugurée le vendredi 7 juin 1963 par Mouhammadou Falilou M'Backé.

Khadimrassoul.net revient en details sur des observations sur cette grande architecture.

{fcomments}

Comme d’habitude à l’approche de chaque Magal de Mbacké Cadior, commémorant la venue au monde de Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké Ibn Khadim Rassoul, qui est prévu cette année le 20 Mars 2015, ainsi l’ont toujours fait leurs illustres prédécesseurs, les petits-fils de serigne Bara sous l’autorité de leur ainé Serigne Moustapha Mbacké et de Serigne Cheikh Thioro Mbacké, président du comité d’organisation du Magal de Mbacké Cadior, entre autres, ont lancé un appel le lundi 02 Mars 2015, à Gouye Mbinde au nom de son Eminence Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké à toute la Umma Islamique et les disciples mourides en particulier les descendances de Mame Marame Mbacké et de Mboussobé entre autres : Tous les Khalifes de la descendance de Khadim Rassoul, ceux dont les parents sont apparentés avec lui à partir de Mamor Anta Sally, les Cheikhs de toute la communauté ceux dont les parents ont séjournés avec Cheikh Ahmadou Bamba à Mbacké Cadior, les dahiras sont aussi conviés. Une invitation particulière a été faite à tous les foyers religieux du pays, dont les actes et propos de tous les jours contribue a élevé le flambeau de l’Islam dans notre pays, pour la célébration inédite de ce grand jour d’action de grâce.

La commémoration en elle-même de ce jour, est un jour de prière d’action de grâce, de remémoration : Serigne Cheikh Sidy Moukhtar sollicite à cet effet de tous les espace d’adoration de du Tout Puissant, des dahiras des érudits, la lecture du saint coran et de prier que les bienfaits soient affectés à Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké. Ceux qui n’en ont pas la capacité, son prier de faire des basmallah, Salatoul Fatiha entre autres prières pour Khadim Rassoul, Serigne Mouhamadou Lamine Bara et tous ceux qui nous ont quittés et d’accorder de multiples bienfaits dont la paix et la stabilité du Sénégal . D’autres orateurs comme Serigne Ousmane Mbacké au nom de Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké Khalife de Darou Khoudoss, le représentant de Serigne Cheikh Dieumb Fall, Khalife général des Baye Fall, Serigne Cheikh Bara Maty Leye, Serigne Cheikh Bara Lahad, entre autres, ont pris la parole pour abonner dans le même sens que Serigne Cheikh Thioro Mbacké, président du comité d’organisation et porte-parole permanent de Serigne Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké Khalife général des mourides. Il a tiré une fière chandelle à l’administration qui s’échine à mettre en œuvre  les engagements pris lors du CRD de Louga.

Le président Macky Sall, son premier ministre, le ministre de l’intérieur responsable du culte, et tout le gouvernement du Sénégal, sont invités à la commémoration de cette journée. Parmi les personnalités citées nommément figurent, le président de l’assemblée nationale, la présidente du conseil économique social et environnementale (CESE).

Cellule de Communication du Magal de Mbacké Cadior

Ce week end du 22 février, Serigne Khadim  a effectué un voyage à l’intérieur du pays. C’est avec une importante délégation que le marabout a quitté Bakhdad pour rejoindre des coins reculés du Sénégal pour des visites familiales, de courtoisie et de célébration.

Le cortège de son excellence est passé par Ngabou, village des fils de Sokhna Issa Dieye, qui avait perdu récemment un membre de la noble famille de Ndame à savoir Sokhna Fatou Khary Lô bintou Serigne Amsatou Lô

Serigne Khadim a présenté ses condoléances à toute la famille Lô de Ngabou pour la perte de cette illustre dame qui était la dernière fille vivante de Serigne Amsatou Lô.

Il a rappelé les recommandations de Dieu sur la vie et la mort. Dans le coran, Dieu nous révèle la création de la mort avant la vie selon Lui. Borom Ndame contredit l’adage wolof qui dit que la mort nous suit. En créant la vie d’une personne, Dieu envoi la mort à sa rencontre et la personne doit tout faire pour que ce jour de rencontre soit une félicité pour lui. Il a aussi rappelé aux disciples les préceptes de l’islam et les recommandations de Dieu sur les prières obligatoires et le ramadan.

Après Ngabou, la délégation est passée par Touba, Darou Moukhty, Darou Rahman, Thilmakha pour rejoindre Ndiogomay le village de Serigne Abdou Ahad Ibn Serigne Bara

Borom Ndame a assisté à la cérémonie de la pose de la première pierre de la mosquée de Ndiogomay.

Le serviteur de Serigne Touba a réaffirmé sa position et son engagement d’être au service de l’islam qui connait aujourd’hui des problèmes majeurs liés pour la plupart au manque d’enseignement. Cette visite lui a rappelé ses racines et les vécus de Serigne Touba et ses aïeuls.

Le travail de Serigne Touba sur les khassidas a permis d’enrichir la langue arabe et représente aujourd’hui pour tous les mourides la référence en matière de vocabulaire et de grammaire arabe. Il a souhaité une longue vie au khalife Cheikh Sidy Mokhtar sur ces terres que son père Serigne Abdou Lahat ibn Serigne Bara a fondé.

La famille de Serigne Abdou Lahat Bara au nom de Serigne Bara Lahat a remercié Borom Ndame de cette visite et a témoigné de sa foi véridique envers Serigne Touba. Ils ont exhorté Borom Ndame à continuer dans sa voie de serviteur de l’islam au Sénégal.

La délégation a quitté Ndiogomay tard dans la nuit pour passer à Pekess, Mekhé et rentrer sur Thiès à Bakhdad.

Ce dimanche, Borom Ndame a continué ses audiences suivant son agenda personnel.

Ce jeudi 19 fevrier a été celebré à Porokhane, le magal de sokhna Diarra Bousso la sainte mère de Serigne Touba.

Le Comité Régional de Développement (CRD) pour la préparation du Magal de Mbacké Cadior a été présidé le 17 Février 2015 à Louga par le gouverneur de la région Ange Faye et desautorités étatiques comme le préfet du département de Kébémer Gorgui Mbaye et le Sous préfet de Darou Mousty Mamadou Ly, sous la présence effective de Serigne Cheikh Thioro Bassirou Mbacké président du comité d’organisation du Magal de Mbacké Cadior accompagné d’une forte délégation d’autorités religieuses dont  Serigne Moustapha Mbacké fils ainé du Khalife Général des Mourides Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké, son frère Cheikh Bara Lath et Serigne Sidy Ahmed Mbacké.

Serigne Cheikh Thioro Bassirou Mbacké dans son introduction a rappelé  l’origine du village de Mbacké Cadior crée par le père du fondateur du Mouridisme Mamor Mor Anta Saly Mbacké vers 1880, ainsi que l’importance du Magal pour la communauté mouride et particulièrement pour le Khalife général des mourides Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké IBN Cheikh Mouhamadou Lamine Bara Khadimou Rassoul.

Evaluation de la préparation du Magal de Mbacké Cadior

Le gouverneur de Louga Mr Ange Faye, assisté du préfet de Kébémer Gorgui Mbaye, du sous préfet de Darou Mousty Mamadou Ly et des membres du commandement territorial  de Louga, a passé en revu pendant près de 3 tours d’horloge, en compagnie des chefs de services régionaux tous les points traités au niveau du CDD. Les décisions majeurs issues du CDD ont été passées en revue avec une interpellation des chefs de service et des suggestions du comité d’organisation par le biais de Serigne Cheikh Thioro Bassirou Mbacké le président.

Sur le plan de la santé, les dispositifs de l’année dernière seront renforcés, avec une forte mobilisation des agents de santé, 5 ambulances,  renforcer la dotation en médicaments, en plus un appui en carburant pour les ambulances.

Le Service d’hygiène a promis de jouer leur partition pour la sauvegarde des conditions d’hygiène, afin de prévenir les maladies. De surcroît, un nombre très important d’ agents d’hygiène, seront également mobilisés pour faire la désinfection des lieux 3 jour avant le Magal.

Du côté sécuritaire, la Gendarmerie promet de reconduire le dispositif de l’année dernière afin d’assurer des patrouilles, la surveillance de l’occupation des voies publiques et un bon plan de circulation, qui s’accompagne d’une sensibilisation très poussées s’impose surtout à l’endroit des motocyclistes et des charretiers qui sont les grands victimes des accidents. Des plaidoiries ont été faites pour une interdiction pure et simple des motocyclettes et charretiers lors du Magal.

Pour l’électricité, le responsable de la SENELEC de Louga a assuré que Mbacké Cadior sera hors délestage durant toute la période du Magal. Elle mettra en place 1 groupe de secours en renfort pour une bonne alimentation en électricité .

Le service de l’hydraulique a promis une alimentation correcte en eau. Des mesures ont été prises pour doter la ville en eau potable durant toute la période du Magal, avec un renforcement de 10 à 15 citernes ,50 bâches d’eau et 500 litres de gasoil, selon le responsable de ce services.

Dans le cadre de l’assainissement, 5 camions citernes de vidange seront mobilisés et 30 toilettes mobiles installées à Mbacké Cadior.

La Direction de l’élevage a promis de déployer 5 agents une semaine avant le Magal pour inspecter les bœufs et autres.

La Direction des Eaux et Forêts a promis de faire la tolérance dans les limites du possible dans le transport  du bois de chauffe et des produits.

La Sonatel a également promis de faire tout le nécessaire pour une bonne couverture de la ville sainte, tant sur le mobile, que sur l’internet. 

Dans sa conclusion, le Gouverneur a exhorté tous les chefs de service présents à respecter leurs engagements. Il a promis d’instaurer un état major de tous les services et administrations pour un suivi régulier et une bonne communication pour que les attentes du Khalife général des mourides Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké soient comblées. 

Cellule de Communication du

Magal de Mbacké Cadior 

Ce samedi 15 févier 2015 a eu lieu à Touba Mbelle, le Magal de Serigne Mahmadane Mbacké 1er Khalife de Serigne Massamba Mbacké. Serigne Mahmadane Diobé était un homme de Dieu très ordinaire. Touba Mbelle, le village qui accueillait les pèlerins  était fondé en 1942 par Serigne Mahmadane dans la région de Kaolack à plusieurs kilomètres de Mbirkilane. Sage, instruit et très respecté dans la communauté mouride, Il jouissait d'une grande réputation à cause de son engagement  pour l'enseignement coranique, le travail et le service de Serigne Touba.

Serigne Khadim Gaydel Lô détient des relations familiales très étroites avec la famille de Serigne Mahmadane. Serigne Cheikh  actuel khalife de Serigne Mahmadane a séjourné à bakhdad la veille de l’édition 2015 du gamou avec une importante délégation.

Serigne Khadim a consacré singulièrement son agenda de ce week end à cette célébration d’une grande importance. Suivi par une forte délégation, il a rendu visite à tous les fils de Serigne Mahmadane  qui à tour de rôle ont témoigné leur satisfaction sur ce rendez vous.

Lors de la cérémonie officielle, Serigne Cheikh a remercié et a témoigné la grande disponibilité de Borom Ndame pour la continuité de la mission et de l’enseignement de ses grands pères que sont Serigne Massamba, Serigne Modou Lô Isseu et autres illustres fils de Sokhna Issa Dieye.

Serigne Bara Abdou Lahat, représentant du khalife Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké a dans son discours témoigné sur les relations du khalife avec Borom Ndame. Selon lui, le Khalife garde un grand ravissement envers ce disciple qu’est Borom Ndame qui a un engagement infaillible dans le service de Serigne Touba.  Selon Serigne Bara, son engagement à coté du khalife est matérialisé par la réalisation d’une multitude de missions. Le khalife a témoigné que la vision et la conduite que Borom Ndame dicte à ses disciples sont conformes aux fondamentaux du mouridisme que sont l’adoration du Seigneur et le culte du travail avec une grande détermination.  Sa seule préoccupation reste le développement du mouridisme et de la famille de Serigne Touba souligne le représentant du khalife. Ce dernier l’a honoré récemment d’une invitation à Touba pendant laquelle il a remercié Serigne Khadim et tous ses disciples, souligne Serigne Bara avant d’exhorter toute la famille de Sokhna issa Dieye de s’inspirer de cette merveille de Serigne Touba.

Serigne Khadim a remercié  toute la famille de Serigne Mahmadane et les disciples et a échangé aussi avec eux des paroles de motivation dans le service de Serigne Touba  avant de quitter Touba Mbelle vers l’aube pour rejoindre la cité bénite de Baghdâd afin de continuer son agenda le dimanche

Momar Talla Kane

Envoyé Spécial

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH