الجمعة 29 المحرّم 1439 Saturday 21 October 2017

Actualités Islamiques

Actualités Islamiques (362)

Le GRAND-MAGAL de TOUBA, le 18 SAFAR, est un jour d’Action de Grâce ; mais il est une vérité telle qu’une reconnaissance n’est jamais exprimée à quelqu’un dont on n’est pas l’obligé.

La date du 18 SAFAR est celle à l’occasion de laquelle, nous dit le CHEIKH : " DIEU a décrété en Mission en l’an 1313.h (1895) ce qui, dans mon cœur, fut déjà mon ambition en 1301.h (1883)."

 

Parmi les six étapes à franchir dans la profession de foi ou « Tawhid », la considération suprême à accorder au Seigneur Tout-Puissant au vu et au su de Sa Grandeur est certes une phase cruciale en ce qu’il incarne le fondement de toutes formes de croyance religieuse. Ainsi Cheikhoul Khadim s’est brillamment illustrer dans ce cadre en posant des actes sans précédent, mais également, en produisant des manuscrits à usage didactique dans ce domaine de la religion. Dans cette entreprise pédagogique il a été imité par son éminent fils Serigne Sonhibou Mbacké qui, dans son ouvrage « Xouratoul Ayni » (Conseil à un ami) revient avec plus de détails sur l’Unicité de Dieu, Sa Force et Sa Grandeur en ces termes :

A moins d’un mois du Grand Magal de Touba, la ville sainte vit au rythme des préparatifs afin d’accueillir les millions de pèlerins qui font le déplacement chaque année, en provenance de tous les continents.

Les services de l’état et les disciples mourides sont tous mis à contribution dans le toilettage grandeur nature effectué dans la cité bénite, sous l’intendance de l’autorité religieuse représenté, dans ce cadre, par Serigne Bassirou Mbacké fils de Serigne Abdoul Khadre et porte-parole de la communauté mouride.

Dans la partie de son enseignement religieux consacrée à la profession de foi, qu’il considère d’ailleurs comme la première étape de la religion, Serigne Touba, après avoir mis l’accent sur la considération suprême que le croyant doit avoir envers le Seigneur, met en garde contre toutes insuffisance dans sa perception vis-à-vis de la perfection avéré du Créateur.

Le Magal de Darou Khoudoss qui a lieu à chaque fois la vingtième nuit du mois lunaire de mouharram, est en effet la commémoration du retour définitif de Cheikh Ahmadou Bamba à Touba dans sa dernière demeure terrestre après 33 ans de captivité. La première célébration officielle a été effective en 1937 sous la direction de Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké Khalif de SerigneTouba.

La science utile a été considérée par Cheikhoul Khadim, durant son séjour terrestre, comme une chose incontournable dans la vie d’un être humain en quête de salut. Il n’y a d’ailleurs rien de surprenant en cela du fait de sa qualité de Serviteur privilégié du Messager de Dieu (PSL) et de Sauveur des âmes. De ce fait, dans le cadre de l’éducation spirituelle qu’il dispensait aux disciples, Cheikhoul Khadim  a mis en place un cadre propice à la réalisation du premier devoir que Dieu a ordonné à l’homme dans la logique de l’adoration, il s’agit de s’instruire : IQRA. Dans son entreprise, Serigne Touba lança le concept de Djihadoul Ilm, comme nous l’a dit Serigne Khadim Gaydel Lô, pour ainsi montrer clairement que le seul domaine de compétition qui méritait de se prévaloir était celui de la connaissance, avant d’y ajouter que : « il ne s’agissait plus de se lancer dans une quelconque entreprise guerrière et violente, mais plutôt, pour le musulman, d’exceller dans l’action de recherche scientifique en ce qu’elle est la clé salvatrice permettant un épanouissement tant spirituel que temporel. »

 

A l’occasion du Magal de Darou Khoudoss qui se profile Khadimrassoul.net vous présente le sermon qu’avait prononcé Cheikh Mouhamadoul Moustapha Mbacké pour exhorter les disciples mourides à  répondre à l’appel de la construction de la Grande Mosquée de Touba ; projet qui lui fut confié par son vénéré père Cheikh Ahmadou Bamba.

Au Nom de DIEU, le CLEMENT et MISERICORDIEUX.

Puisse DIEU accorder la Paix et le Salut à notre Seigneur Muhammad, à l’ensemble des membres de sa Famille et à tous ses Compagnons. Que la Paix, la Miséricorde et les Bénédictions de DIEU TRES-HAUT soient sur vous.

Mouharram, le premier mois de l'année musulmane, basé sur le croissant lumaire est marqué par de nombreux événements qui ont eu un impact considérable dans la vie des religions révélées. 

Ainsi, le 9ème jour du mois de mouharram que les sénégalais appellent "tamkharite", regorge de souvenir amer pour les musulmans, car il marque l’extermination de certains membres de la descendance de l’imam Ali (qu’Allah l’agrée), quatrième khalife du Prophète Mouhammad  (Psl), à Karbala dont Ousseynou son fils.

Page 1 of 26
© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH