الأربعاء 27 المحرّم 1439 Wednesday 18 October 2017

Actualités & Reportages

Actualités & Reportages (243)

Les derniers nouvelles ou les reportages sur Serigne Khadim Gaydel Lô. 

Le khalife général des mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké est arrivé ce jeudi 18 Aout dans la zone ouest du Sénégal plus précisément à Dakar. Dans  une atmosphère céleste, Serigne Khadim Gaydel Lô a rehaussé de sa présence ce vendredi 19 Aout,  l’accueil bienveillant du saint homme.

Comme chaque année, Le Khalife général des mourides accorde à beaucoup de musulmans la possibilité de faire le pèlerinage à la Mecque à ses frais. En cette période de préparation, il les assiste et les guide avant de prier pour eux pour le départ vers la Mecque.  Aujourd’hui nombreux sont ceux qui ont pu bénéficier de cette aubaine pour accomplir ce dernier percept de l’islam dont le coût n’est pas à la portée de tous.

Le Khalife Général profite aussi de cette occasion pour rencontrer les disciples  et s’acquérir de l’état des travaux des grands chantiers entamés dans la zone ouest du Sénégal.

Ce ziara est une occasion pour Serigne Khadim de manifester sa reconnaissance et sa satisfaction au nom de tous les disciples.

Serigne Khadim s’est entretenu avec Serigne Sidy Mokhtar lors d’une longue audience pleine de grâce et de bénédiction.   Une audience majestueuse qui a été clôturée par des prières abondantes reçues par Serigne Khadim Lô juste avant la prière du crépuscule.

Ni par hasard, ni par coïncidence, le temps jouait ainsi sa participation pour confirmer la volonté divine.  D’un mouvement royal et noble, le Khalife se positionne au-devant de la scène pour effectuer la prière de Timis.  Ainsi  Serigne Sidy Mokhtar dirigea la prière de Timis devant Serigne Khadim Gaydel Lô. Un moment historique et émotionnel plein de bonheur et de félicité.

Après la prière, Serigne Khadim a encore reçu les bénédictions du Khalife avant de lui remettre un poème exclusivement dédié à Serigne Bara Mbacké Ibn Khadim Rassoul  dont il est l’auteur.

Khadimrassoul.net

Dakar

Serigne Khadim Lô était à Ndame ce vendredi 05 aout à Ndame pour présenter ses condoléances à Serigne Bassirou Lô Ibn Serigne Ndame Abdourahmane Lô suite aux décès de son frère  serigne fallou Lô et une de ses sokhnas.

Un moment d’une grande émotion et des retrouvailles de la noble famille. Serigne Bassirou Lô a réservé un accueil chaleureux à son frère de Ndame. Il s’est félicité des relations particulières qu’ils entretiennent  avec Lui.

Serigne Khadim Lô a remercié le Khalife de Serigne Ndame Abdourahmana Lô pour son affection, et lui a renouvelé tout son engagement et sa collaboration dans le service de Serigne Touba.

Serigne Khadim Lô a par la suite rendu visite à Serigne Sidy Ibn Serigne Abdou Aziz Bara Mbacké à l’occasion du magal de Serigne Abdou Aziz Bara Macké.

Très touché de cette visite, Serigne Sidy a témoigné toute son émotion et sa satisfaction pour ce déplacement d’une grande importance. Il a magnifié les vertus de Serigne Khadim Gaydel Lô qui ne ménage aucun effort pour rehausser le flambeau de la noble famille de Ndame dont il fait partie. Serigne Khadim Gaydel Lô a rencontré à l’occasion Serigne Khadim Awa Bâ qui n’a pas manqué de confirmer son amitié et son contentement sur l’œuvre de Borom Ndame ;  Il s’est émerveillé de la fidélité et de la constance dont fait preuve Serigne Khadim dans sa démarche.

Cette visite  d’une haute dimension a pris fin sous les prières de Serigne Sidy et de Borom Ndame pour que le Sénégal triomphe dans la recherche de paix et de développement durable. 

Momar Talla Kane

khadimrassoul.net

En ce Jeudi 28 Juillet,  date à la quelle la communauté musulmane célèbre le Magal de Serigne Abdou Ahad Mbacké, votre site internet khadimrassoul.net a eu le privilège de tendre son micro à Serigne Khadim Gaydel Lô  pour un témoignage sur celui qui a été son père, son guide spirituel, son protégé, celui qui le nommait « khadim bamba » à savoir Serigne Abdou Ahad Mbacké.

Khadimrassoul.net : Son excellence, Qui est Serigne Abdou Ahad Mbacké ?

Serigne Khadim Gaydel Lô : Un court témoignage dirait qu’il est avant tout un homme d’une grande pureté qui a marqué son temps par sa véracité exemplaire. Mais Serigne Abdoul Ahad était un modèle qui a pointé sa vie avec ses sermons éloquents, son identité mouride cultivé et son dynamisme affiché. Il avait une foi inébranlable envers Serigne Touba. Il ne s’est jamais regardé comme un membre de la sainte famille de Serigne Touba mais un disciple véridique de son Maître.  Il était un homme doté d’un engagement infaillible, perpétuel  et sans relâche envers le Serviteur du Prophète.

Serigne Abdou Ahad a initié dans le mouridisme des travaux de grande envergure dont l’extension de la cité religieuse. En effet, Il avait lotisse des multiples hectares de terrain qu’il cédait  moyennant la somme symbolique de 50f par terrain. Il affirmait que chaque mouride doit avoir une maison à Touba qui sera le témoin de sa maison au paradis devant Serigne Touba. Il avait en même temps renforcé l’éclairage dans toute la ville de Touba.

Dans le domaine sanitaire, Touba avec son statut de communauté rurale n’avait que des infirmiers d’état, Borom Bellele s’est distingué en réclamant pour la ville des médecins et des hôpitaux qui seront construits au fur et à mesure durant son khalifat. On peut citer ainsi l’hôpital de Ndamatou.

En voirie, L’éclairage et la réhabilitation du marché Ocass, jadis très sombre et salle, fait partie de ses réalisations à Touba. Il avait crée aussi beaucoup de routes, une gare routière et particulièrement une autoroute à 2 voies à l’entrée de la ville de Touba  qui réceptionne chaque jour d’importantes délégations étrangères.

Connaissant les enjeux de la sécurité, Serigne Abdou Ahad avait initié une politique de sécurité publique méconnue mais très réussie en créant un poste de gendarmerie et en autorisant l’utilisation des chiens de la Légion de Gendarmerie d’Intervention de Mbao pour  lutter contre les narcotrafiquants. A l’incompréhension de cette initiative d’amener des chiens à Touba, il énonça une phrase qui est restée gravée à jamais dans les mémoires. « Les chiens ne peuvent être reconnus que par des chiens», une réponse courte mais qui a suffit à calmer les chuchotements à l’époque.

Pour solutionner le problème de l’eau potable à Touba, Cheikh Abdou Ahad entama un vaste programme de construction de plusieurs forages dont celui qui porte aujourd’hui son nom qui est à Darou Khoudoss et qui a été inauguré avec le président Senghor. Ce forage de Baye Lat et celui de ndamatou figurent parmi les plus importants.

Cheikh Abdou Ahad a fait revivre la source d’eau bénite de Aynou Rahmati en affirmant sa suprématie sur toute autre source bénite à Touba. Il transforma ainsi le puits en forage tout en recommandant aux mourides  de le consommer pour y trouver la grâce de Serigne Touba.

Durant son magistère, le monde intellectuel mouride était très dispersé et peu représenté. Le khalife de Borom Touba conscient de l’enjeu mena un combat de sensibilisation pour motiver les jeunes intellectuels mourides au sein des universités et des écoles à se regrouper et former des Dahiras au service du mouridisme. Lorsque des étudiants ont crée un cadre dénommé « jeunes mourides », il remplaça ce nom par un autre  nom propice tout en leur sermonnant que Serigne Touba n’a pas de « seun (poubelle en wolof)». Ainsi s’affirmaient les premiers intellectuels mourides à savoir Abdoulaye Wade, Cheikh Bamba Dieye, Madické Niang, Atou Diagne etc…. ;

Sur le plan culturelet religieux, il avait imposé un changement de comportements radical à tous les mourides, basé sur un engagement véridique. Il recomposa même le langage des disciples grâce à son éloquence et ses vertus linguistiques. Cheikh Abdou Ahad avait aussi renforcé les liens avec les familles des cheikhs et grands compagnons de Serigne Touba.

Son amour pour l’éducation et la science était très élevé. Il insista sur le fait qu’un érudit de la dimension de Cheikhoul Khadim doit avoir sa propre bibliothèque. A cet effet, il créa Daaray Kamil ou la bibliothèque KhadimRassoul. Pour l’équiper avec de grands ouvrages du monde islamique, il envoya une délégation composée entre autre de Serigne Moustapha Saliou et de Serigne Modou Mamoune Niang en Egypte à la bibliothèque islamique de l’université d’al azhar. Tout ceci pour permettre aux habitants de Touba d’avoir accès aux grandes œuvres islamiques.

La mosquée de Touba fut au centre des grands travaux de Cheikh Abdou Ahad Mbacké. Après que son khalife et grand frère Serigne Fallou Mbacké eut construit et inauguré la grande mosquée de Touba de la plus belle manière, Serigne Abdou Lahat s’est donné la mission de l’étendre des quatres cotés pour augmenter la surface de prière. Ainsi, l’extension du joyau de Touba fut entreprise avec des objectifs clairs.

Il avait aussi lancé un appel pour la construction d’une grande résidence au nom de Serigne Touba. Il appela ainsi le projet « Keur Mag Moom » qui a connu un franc succès. Cette résidence entièrement financée par les mourides servait de lieu d’accueil et d’hébergement pour les hôtes de Touba.

Ce qui m’a le plus marqué chez Serigne Abdou Ahad c’est sa détermination et son courage dans le service de Serigne Touba.

En 1989, alors que j’étais à plein dans mes études à Thiès, Cheikh Abdou Ahad m’a appelé à Touba bellele un samedi 18 juin, jour de mon anniversaire,  pour prier pour moi et me conseiller. On s’entretint ce jour là pendant de longues heures.  Ces paroles réconfortantes résonnent toujours dans mes oreilles.

Le lendemain 19 juin, Touba annonçait le rappel à Dieu du grand bâtisseur qui rejoignît alors Serigne Touba au paradis. Un événement qui m’a beaucoup marqué vu le rôle qu’il a joué dans mon existence.

Je remercie beaucoup l’équipe de khadimrassoul.net de m’avoir offert l’occasion pour témoigner en ce jour mémorable sur ce visionnaire qu’est Serigne Abdou Ahad Mbacké.

Momar Talla KANE

Khadimrassoul.net

Serigne Khadim Gaydel Lô s’est rendu à Touba cet après midi en ziarra auprès de la famille de Serigne Adbou ahad Mbacké dans le cadre de la commémoration de la naissance du saint homme.

Une occasion pour Serigne Khadim Gaydel Lô de témoigner sa satisfaction et l’admiration dont il voue à Serigne Abdou Ahad Mbacké.

Serigne Khadim Gaydel Lô a été reçu par Serigne Sidy Mbacké, actuel Khalife de Serigne Abdou Ahad, avec qui il s’est entretenu sur leurs relations familiales et l’enseignement perpétuel  délivré par l’éternel Bâtisseur de Touba.  

Serigne Khadim a aussi rendu visite à Serigne Mahmadane Ibn Serigne Abdou Ahad qui est un ami proche de longue date. Une rencontre fructueuse lors de laquelle, les relations familiales et amicales ont été revisitées. L’œuvre de Serigne Abdou Ahad qui regorge  un considérable trésor  spirituel a été surtout le centre d’intérêt de la rencontre. Les vertus et qualités du saint homme étant d’une rare exemplarité dans l’islam.

Serigne Mahmadane s’est réjouit de cette entretien et a témoigné sa satisfaction et son encouragement à l’endroit de Serigne Khadim Gaydel Lô qui selon lui accomplit un travail inestimable pour l’islam dans le monde entier comme au Sénégal ou à Bakhdad. Il a loué les valeurs intrinsèques de culte prônées par Borom Ndame.  Cependant Serigne Mahmadane se voit plus intéressé par le  dur labeur que réalise Serigne Khadim en tant que Serviteur de Serigne Touba et il a tenu à le souligner.

Serigne Khadim Lô a remercié de sa part Serigne Mahmadane pour ces vertus et sa relation avec Bahkdad où il s’était rendu lors du Gamou 2015. Borom Ndame est venu au nom de tous les disciples pour lui témoigner sa gratitude et sa reconnaissance.

A cette occasion de grandes audiences plusieurs dignitaires mourides avaient fait le déplacement en ce jour. Ainsi, Serigne Khadim Gaydel Lô a rencontré entre autres  Serigne Bassirou Abdou Khadre lors de ce déplacement.

Serigne Khadim Lô a félicité le porte parole du Mouridisme pour l’œuvre qu’il opère avec succès et abnégation.. Des échanges pertinents sur le Mouridisme se sont déroulés entre les deux personnalités religieuses. Serigne Bassirou Abdou Khadre a aussi encouragé et félicité le fondateur de Bakhdad, pour tout le service au profit de l’islam et du Mouridisme.

Serigne Abdoul Ahad a réalisé des œuvres que nul mouride ne peut ignorer  estime Borom Ndame évoquant l’obligation de célébrer cette journée Des prières ont clôturées cette visite, pour que l’hivernage soit abondante et que la paix règne dans notre chère nation qu’est le Sénégal.

Momar Talla KANE

khadimrassoul.net

Bakhdad a célébré l'Aïd El Fitr ce  mercredi 6 juillet 2016. La prière  s'est déroulée sous la direction de l'imam de Bakhdad Abdoulahi Thiam, et sur la présence de Serigne Khadim Gaydel Lô.

Le guide s'est ensuite adressé aux musulmans par l’intermédiaire de son porte parole. Il a salué  la célébration dans l’unisson par la communauté muslmance.

Ce qui est d'ailleurs une obligation divine selon lui car Dieu nous a demandé de nous unir autour du même idéal incarné par la divinité.
Par ailleurs Serigne Khadim a exhorté les musulmans à se préparer pour l’hivernage

Vantant les mérites du culte du travail dans l’islam.

Serigne Khadim a aussi prié pour que le Seigneur exauce tous nos vœux et œuvres de bienfaisances durant ce mois de ramadan.

Khadimrassoul.net

Ce mois sacré de ramadan est célébré d’une très belle manière selon les recommandations de Serigne Touba à Bakhdad ;  En effet sous le ndiguel de Serigne Sidy Mokhtar Mbacke, la lecture du recueil de poème  Foulkou Mashoune est y effectué chaque jour durant ce mois béni.

Ce mardi 5 juillet, Bakhdad a attiré une foule très nombreuse venue assister à la clôture de l’événement et profiter des grâces et bénédictions. Une journée solennelle pleine de grâces et d’honneur mais aussi de réjouissance d’un travail accompli.

Borom Ndame à travers une panoplie d’activités allant de la lecture du saint coran à la lecture du prestigieux Foulkou Mashoune a réussi à plonger l’âme dans une inclination naturelle en la soumettant à la volonté de Dieu en l’adoration de façon exclusive et en l’accomplissement de bonnes œuvres. Ceci détachant l’être de tout péché qu’est une oppression contre sa propre âme ; car forçant cette dernière à entrer dans un état qui est à l’opposé de sa véritable nature et de l’objectif pour lequel elle a été créée. Le foulkou Mashoune de Bakhdad est devenu un évènement culte que les jeunes, vieux, femmes, enfants ont adopté.

A coté des chanteurs habituels, d’autres chanteurs de khassidas condiscipes ont participé à cette journée de partage, d’unité et d’adoration.

Serigne Khadim, après avoir formulé des prières à tous les talibés, a rappelé les bienfaits du saint livre qui préserve contre les feux de l’enfer et ouvre les portes du paradis à ceux qui  l’écoutent. Ce recueil est d’une précellence garantie qu’on doit s’interroger sur notre mérite pour en profiter selon Borom ndame. Le foulkou Mashoune est une œuvre agrée par Le Tout Puissant qui l’a élevée au plus haut des labeurs célestes et son auteur a reçu des miséricordes inestimables et des faveurs inconnus de la part de son Seigneur.   

Serigne Khadim Gaydel Lo a exhorté aussi les populations à s’attacher aux enseignements du Cheikh et à persévérer dans la droiture.   

En outre Serigne Khadim a remercié tous ce qui ont de près ou de loin participé au déroulement de l’activité durant ce mois de ramadan qui s’éclipse pour faire place à la fête de Korité.

La prière de l’Aïd El fitr sera célébrée le mercredi 06 juillet à 09h 30 dans l’esplanade de la mosquée de Touba Bakhdad.

khadimrassoul.net

Le prestigieux et sacré livre a été célébré ce dimanche 03 juillet à Bakhdad lors de la journée de remise de diplômes des élèves du daara coranique.

Un daara qui compte aujourd’hui plus de 300 internés dont la prise en charge est garantie exclusivement par Serigne Khadim Gaydel Lô

L’excellence de l’institut coranique a été encore une fois prouvée avec des récitals de haute qualité. Les personnalités religieuses et étatiques ont répondu massivement à l’appel pour magnifier et rendre hommage au fondateur dont le seul objectif reste l’instruction et la formation des enfants dès le bas Age.

La cérémonie a commencé avec les récitals  simples contrôlés par un jury composé d’érudits et de maitres coraniques. S’en suit après le récital des élèves ayant mémorisé le coran avant de poursuivre avec le concours de tajwid.

La remise des diplômes et prix aux élèves a été un moment riche en émotion surtout pour les parents venus en masse témoigner leur satisfaction et leur contentement à l’endroit de Serigne Khadim Gaydel Lô.

L’islam dans son ensemble et sa diversité confrérique a été représenté à la cérémonie. Des témoignages forts ont été  illustrés sur le personnage de Borom Ndame.

Serigne Souleymane Seck a loué les qualités inestimables de Borom Ndame, comme Cherif Man Aïdara qui a attribué le titre de Cheikhal Islam à Serigne Khadim du fait du rôle qu’il joue pour le triomphe de la communauté musulmane.

Elhadji Idrissa Gaye a comme toujours servi un discours palpitant sur les grâces et les avantages de côtoyer une personnalité à la dimension de Serigne Khadim. Un guide religieux magnanime qui n’a de cœur que pour l’islam et le coran.

Les prières clôturant cette fascinante cérémonie  ont été prononcées par Thierno Djibril Wane, un exemple de reconnaissance et d’agréments de toute la communauté musulmane pour Serigne Khadim Lô Gaydel.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH