الجمعة 7 جمادى الثانية 1439 Saturday 24 February 2018

Magal de Mbacké Kadior Featured

Situé dans la région de Louga, département de Kébemer le village de MBACKE KADIOR  fut créé par serigne Mame mor anta Sali, le père de cheikh Ahmadou Bamba, en 1880. Mais il n'y aura vécu que 3 années avant de rejoindre sa dernière demeure.

Mbacké kadior deviendra par la suite le berceau du mouridisme conséquemment  à la célèbre déclaration de Cheikh Ahmadou Bamba stipulant que ceux qui ne sont  intéressés que par l’enseignement seraient  libres de trouver d'autres maîtres par contre ceux qui veulent accéder à Dieu le Tout-Puissant peuvent rester auprès de lui ; d' où l'allégeance en ce lieu des célèbres disciples que sont: Serigne Adama Gueye, Serigne Ibrahima Sarr Ndiagne, Serigne Darou Assane Ndiaye, Serigne Massamba Diop Sam, Serigne Dame Abdou Rahmane Lô, Cheikh Ibrahima Fall...

Ainsi ces propos de celui qui allait devenir Baboul Mouridina en disent long sur le site qui a vu naitre le mouridisme: « ’C’est ainsi que j’arrivai tout près de Mbacké Kadior. De là je vis beaucoup de mouvements, du va et vient infernal. Je me mis à observer. Les gens ne voulurent pas me donner une réponse exacte mais je compris qu’en suivant ce mouvement de foule je ne tarderai pas à retrouver l’Homme. D’ailleurs un nommé Adama Gueye me conduira dans le sillage du marabout jusqu’à Mbacké Kadior’’.

‘’Je m’approchais de sa demeure et attendais. J’attendais longtemps, patiemment. Puis quand le monde diminua et que je devinai que l’Homme était seul dans sa chambre, je m’introduisis et saluai. Le maître me répondit par mon nom : Fall !... Je ne fus pas surpris et me mit en transe pour la première fois. Le maître poursuivra : Tu es venu compléter mon œuvre. C’est toi que j’attendais, a-t –il ajouté. »

C'est également à Mbacké kadior qu’avait suggérer cheikh Ahmadou Bamba en 1886 à Lat Dior de cesser le combat contre les colonisateurs ce que ce dernier réfuta prétextant que le Kayor est son honneur et qu’il ne peut revenir sur sa décision d’engager le combat contre le blanc.

Cependant l'évènement qui consacre le Magal de Mbacké Kadior est, en effet, la commémoration de la naissance de Serigne Mouhamadoul Amine Bara ibn Cheikhoul Khadim. La communauté Mouride accorde, à juste titre, une grande importance à l'évènement compte tenu de la dualité qui fait sa particularité.

Il s'agit, en premier lieu, de la solennité de Mbacké Kadior, qui est considéré comme le berceau du mouridisme. Plus tard, sous le Ndiguël de Serigne Touba, Serigne Mouhamadou lamine Bara y a élu domicile ; ceci explique d’ailleurs la tenue du magal de celui-ci à Mbacké kadior.

En second lieu, il est question de la grandeur de Serigne Mouhamadou Lamine Bara dont on commémore la naissance. En plus du fait que, de tous les fils de Cheikh Ahmadou Bamba, seul Serigne Mouhamadou Lamine Bara est né à Touba, sa naissance est  mémorable en ce qu'elle fut porteuse de la bonne nouvelle pour les mourides.

Ainsi le jour où Serigne Bara naquit, Khadim Rassoul a béni et élevé au rang de Cheikh tous ses grands disciples en portant à leur connaissance que le nouveau-né était venu avec toutes les grâces divines  que ces derniers venaient chercher auprès de lui. Voici la raison pour laquelle l'unique natif de Touba parmi les fils de Cheikh Ahmadou Bamba, porta le nom de "barra-atou mina-nâr": celui qui délivre des flammes de l'enfer. C'est d'ailleurs de là que provient le patronyme Bara sous lequel il est connu à travers le monde.

Fils de Sokhna Aminata Lô, le fondateur de Gouye Mbind a fait ses études auprès de Serigne Ndame Abdourahmane Lô et de Mame Thierno Birahim Mbacké. C'est par la suite que Serigne Touba l'envoya à Mbacké Kadior, lieu où il a rendu l'âme après un court séjour sur terre.

De la sévérité dont on lui prêtait, il n'en est rien. Serigne Mouhamadou Lamine Bara a toujours été humble et discipliné devant ses ainés. Mais il était également magnanime et affable envers les autres; il faisait profitait à tout le monde de ses largesses.

A l’occasion du magal de Mbacké Kadior de cette année qui aura lieu ce jeudi 15 Février 2018, étant notamment placé sous le signe du deuil, compte tenu de sa coïncidence avec le quarantième jour après le rappel à Dieu de Feu Serigne Sidy Mokhtar, fils de Serigne Bara, nous témoignons notre plus grande reconnaissance au défunt Khalife général des mourides tout en priant pour son successeur Serigne Mountakha Mbacké ; puisse-t-il assurer la continuité de cette mission divine en toute quiétude.

Khadimrassoul.net

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

© 2017 Khadimrassoul.net All Rights Reserved. Designed By Cellule Communication DRLH